22 Nov 2019

ESG : comment peut-on être un gérant passif « actif » ?

Banner-image
Left-side-image

Face à la demande croissante pour l’investissement ESG, Lyxor ETF propose aux investisseurs d'accéder aux dernières idées en la matière. Dans ce blog/vidéo, Florent Deixonne, Responsable de la Gouvernance et de l’Investissement Responsable, Lyxor Asset Management, explique en quoi les gérants passifs peuvent jouer un rôle très actif au travers du vote et d'un actionnariat engagé.

Nous avons demandé à Florent comment il concilie la gestion passive avec cet actionnariat « actif ». Sa vision est claire : le vote et l'engagement constituent deux leviers majeurs que les gérants, passifs ou actifs, peuvent actionner afin de créer de la valeur à long terme. La gestion passive s'inscrit sur le long terme, et fournit une assise solide aux gérants tels que Lyxor afin d'établir des relations fortes avec les entreprises et d'améliorer les pratiques commerciales.

Dans cet entretien, Florent commente également les principales tendances qui se dégagent de la saison de vote 2019. La première, dit-il, est la rémunération ; un sujet récurrent et ô combien sensible lors des AG. La deuxième réside dans l'activisme des investisseurs en Europe, surtout en France, et l'émergence de nouveaux activistes, bien plus vindicatifs. Enfin, le changement climatique, et l'apparition de sujets non financiers faisant débat comme la raison d'être d'une entreprise, constituent une troisième tendance.

Florent conclut en commentant les intentions de Lyxor de doubler sa capacité de vote et d'engagement en 2020, et notamment d'élargir sa politique de vote aux sociétés américaines et japonaises.

Regardez la vidéo complète ci-dessous, ou lisez la Politique 2019 de Lyxor en matière de vote et d'engagement