23 Sep 2020

L’investissement indiciel pour lutter contre le changement climatique

indexingmakes

Après avoir décidé d’investir en tenant compte des facteurs climatiques ou ESG, l’investisseur se trouve face à un choix important : gestion active ou fonds indiciel ?

Certains disent que les gérants actifs sont les mieux placés pour mettre en œuvre des stratégies d’investissement durables axées, par exemple, sur les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ou sur le changement climatique parce qu’ils peuvent prendre des décisions bien pesées avant d’acheter ou de vendre des entreprises, sur la base des comportements qu’ils observent chez ces dernières. Mais d’autres soutiennent que les fonds indiciels obtiennent des résultats similaires grâce à une approche transparente fondée sur des règles, pour un coût inférieur.

À mesure que les volumes investis dans des stratégies socialement responsables et prenant en compte la protection du climat augmentent, il devient plus important de déterminer l’approche la plus efficace pour atteindre certains objectifs d’investissement. Cette question est déterminante pour les grands pools de capitaux susceptibles de jouer un rôle majeur dans la création d’un avenir durable pour la planète.

Cet article présente trois facteurs en faveur du choix d’une approche indicielle pour l’investissement respectueux du climat et des facteurs ESG en 2020 et dans les décennies à venir.

#1: Grâce à des données plus fines, les indices atteignent même des objectifs avancés en matière de durabilité

L’amélioration de la qualité des données rend possible la création d’indices d’investissement reflétant toutes sortes de politiques climatiques et ESG, ainsi que leur mise à la disposition des investisseurs pour un coût minime.

Parmi les innovations dans ce domaine, citons les filtres d’exclusion qui écartent, par exemple, les entreprises qui consomment ou extraient des quantités élevées de charbon thermique. Ces approches appliquent des valeurs spécifiques telles que l’égalité des sexes ou la sélection des actions selon l’intensité carbone ou encore la compatibilité avec les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies. Ces différents objectifs, entre autres, sont désormais codifiés dans des indices, ce qui signifie que la plupart des objectifs d’investissement durables sont désormais atteignables en suivant une approche indicielle.

La variété des nouveaux indices durables les rend utilisables de nombreuses manières différentes ; comme cœurs de portefeuille, par exemple, qui pourraient remplacer facilement les indices classiques pondérés par les capitalisations boursières par des indices pondérés par scores ESG, tout en présentant une faible erreur de suivi. D’autres indices reflètent davantage des valeurs précises, ou sont des indices durables au sens large, et seront par conséquent plus appropriés à un usage de diversification, lorsque la transposition de ces convictions justifie une erreur de suivi plus importante.

Dans l’ensemble, des données plus fines se traduisent par des indices de meilleure qualité et une augmentation des solutions d’investissement indicielles transparentes, bon marché et basées sur des règles – autant d’éléments importants que les investisseurs cherchant à générer une performance durable sur le long terme doivent prendre en compte.

#2: La gestion indicielle permet un investissement durable évolutif

Un aspect prépondérant de l’investissement durable consiste à considérer l’« impact » : autrement dit, évaluer les conséquences sociales ou environnementales d’un investissement en plus de son rendement financier.

L’investissement d’impact est souvent associé aux prêts privés et au capital-investissement, domaines dans lesquels les fonds actifs peuvent jouer un rôle notable. Pourtant, les principes qui justifient d’investir dans les actifs non cotés (intentionnalité, additionnalité, mesurabilité de l’impact) se retrouvent également dans les actifs cotés en bourse généralement reproduits par les ETF.

Et dans la mesure où les actifs cotés en bourse sont plus liquides que les actifs non cotés, un investisseur indiciel peut mobiliser des montants de capital plus élevés et s’employer à ce qu’ils atteignent ses objectifs.

Parmi les exemples de solutions offertes par les ETF de Lyxor pour aider les investisseurs à déployer leur capital afin d’atteindre des objectifs durables importants, citons nos fonds contribuant à la réalisation des ODD des Nations Unies, qui investissent dans les actions de protection du climat, l’eau, une énergie propre et d’un coût abordable et l’égalité hommes-femmes. Notre gamme d’ESG Trend Leaders investit dans des sociétés affichant une orientation ESG croissante, et pas uniquement dans les sociétés les mieux notées, car nous pensons que récompenser les entreprises qui corrigent activement leurs pratiques fait davantage bouger les lignes..

#3: Les gérants passifs compétents peuvent faire entendre activement leur voix

Une autre inquiétude parmi les investisseurs qui comparent les mérites respectifs des stratégies actives et passives en matière d’investissement durable concerne l’engagement actionnarial : un investisseur passif peut-il demander des comptes aux entreprises de son portefeuille ?

Certains gérants passifs, dont fait partie Lyxor, ont résolu cette question en créant des politiques de vote semblables à celles d'un gérant actif. Ces politiques et les historiques de vote sont publics, et le gérant doit rendre des comptes aux investisseurs de nos fonds. La politique d’engagement actionnarial de Lyxor implique aussi un dialogue direct avec les entreprises afin de leur faire connaître nos attentes, par exemple en matière de gouvernance.

Dans la version mise à jour en 2020 de notre politique de vote, nous avons relevé nos exigences en matière d’engagement des entreprises. Désormais, nous nous réservons le droit de refuser d’accorder une décharge à un conseil d’administration ou d’approuver le renouvellement de la nomination de ses membres en cas de controverses environnementales ou de manque de transparence concernant les émissions de gaz à effets de serre. À partir de 2021, nous pourrons également refuser la réélection du président de n’importe quel conseil si la société refuse de souscrire aux recommandations de la Task Force on Climate-related Financial Disclosures.

Par ailleurs, Lyxor pourra voter contre des résolutions relatives à la rémunération des instances dirigeantes si les mesures extrafinancières n’ont pas été suffisamment prises en compte dans les politiques de rémunération.

Ces décisions montrent que l’investissement indiciel peut tout à fait encourager des pratiques durables au sein des entreprises, pour autant que cet investissement soit réalisé auprès d’un gérant passif « actif » et responsable.

Un plus grand choix se traduit par une plus grande variété de solutions permettant d’atteindre des objectifs d’investissement durable.

Grâce à la combinaison de données de durabilité plus fines, de l’évolutivité de l’investissement indiciel et de la capacité des gérants passifs de premier plan à mobiliser les entreprises, les investisseurs peuvent recourir en toute confiance à des stratégies indicielles afin d’atteindre des objectifs d’investissement durables.

Chez Lyxor, nous nous sommes donnés pour mission de proposer à nos investisseurs une large gamme de produits indiciels élargissant leurs possibilités d’investir dans le respect du climat, des facteurs ESG et de certaines valeurs. Notre ETF précurseur consacré aux obligations vertes investit uniquement dans des obligations vertes ayant reçu le label indépendant de la Climate Bonds Initiative, qui garantit que les produits sont affectés dans le respect de règles strictes à des projets et actifs favorables au climat.

De même, alors que l’Accord historique de Paris sur le climat a engagé tous les pays de la planète à limiter le réchauffement climatique à un niveau « largement inférieur » à 2 °C et à « poursuivre leurs efforts pour le limiter » à 1,5 °C au-dessus des niveaux préindustriels, la recherche scientifique montre qu’il existe des différences majeures au niveau de l’impact sur la durabilité des écosystèmes humains selon que le réchauffement est de +2 °C ou +1,5 °C 1. Or, des indices fondés sur des règles peuvent être conçus pour correspondre à cet objectif très ambitieux.

Les ETF de transition climatique que nous avons lancés cette année visent à aider les investisseurs à atteindre ces objectifs en mettant en œuvre immédiatement leurs programmes de transition climatique à l’aide des principaux indices boursiers établis par S&P et MSCI. Ces indices visent à surpondérer les sociétés capables de gérer et de contribuer à la transition climatique à travers la réduction des émissions de carbone.

De la même façon que le segment des ETF, qui se chiffre à 6.700 milliards d’USD2, a fait évoluer sans équivoque le paysage de l’investissement, nous sommes heureux de constater qu’un changement similaire s’opère en faveur de portefeuilles plus respectueux du monde et de l’environnement.3 Les investisseurs qui souhaitent investir de manière durable ont désormais l’embarras du choix et l’investissement indiciel présente de nombreux avantages qui le rend digne d’être pris au sérieux.

1Source : Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, Rapport spécial, octobre 2018, https://report.ipcc.ch/sr15/pdf/sr15_spm_final.pdf
2Source : ETFGI, septembre 2020.
3Source : GSIA, 2018 Global Sustainable Investment Review.

LES RISQUES LIÉS À L’INVESTISSEMENT

RISQUE DE PERTE EN CAPITAL : Les ETF sont des instruments de réplication : leur profil de risque est similaire à celui d’un investissement direct dans l’Indice sous-jacent. Le capital des investisseurs est entièrement à risque et il se peut que ces derniers ne récupèrent pas le montant initialement investi.

RISQUE DE REPLICATION : Les objectifs du fonds peuvent ne pas être atteints si des événements inattendus surviennent sur les marchés sous-jacents et ont un impact sur le calcul de l’indice et l’efficacité de la réplication du fonds.

RISQUE DE CONTREPARTIE : Dans le cas des ETF synthétiques, les investisseurs sont exposés aux risques découlant de l’utilisation d’un Swap de gré à gré avec la Société Générale. Conformément à la réglementation OPCVM, l’exposition à la Société Générale ne peut pas dépasser 10% des actifs totaux du fonds. Les ETF à réplication physique peuvent être exposés au risque de contrepartie s'ils ont recours au prêt de titres.

RISQUE SOUS-JACENT : L’Indice sous-jacent d’un ETF Lyxor peut être complexe et volatil. Dans le cas des investissements en matières premières, l’Indice sous-jacent est calculé par rapport aux contrats futures sur matières premières, ce qui expose l’investisseur à un risque de liquidité lié aux coûts, par exemple de portage et de transport. Les ETF exposés aux Marchés émergents comportent un risque de perte potentielle plus élevé que ceux qui investissent dans les Marchés développés, car ils sont exposés à de nombreux risques imprévisibles inhérents à ces marchés.

RISQUE DE CHANGE : Les ETF peuvent être exposés au risque de change s’ils sont libellés dans une devise différente de celle de l’Indice sous-jacent qu’ils répliquent. Cela signifie que les fluctuations des taux de change peuvent avoir un impact positif ou négatif sur les rendements.

RISQUE DE LIQUIDITE : La liquidité est fournie par des teneurs de marché enregistrés sur les bourses où les ETF sont cotés, en ce compris la Société Générale. La liquidité sur les bourses peut être limitée du fait d’une suspension du marché sous-jacent représenté par l’Indice sous-jacent suivi par l’ETF, d’une erreur des systèmes de l’une des bourses concernées, de la Société Générale ou d’autres teneurs de marché, ou d’une situation ou d’un événement exceptionnel(le).

RISQUE DE CONCENTRATION : Les ETF thématiques et Smart Beta sélectionnent des titres actions et obligations pour leur portefeuille sur la base d’un indice d’origine de référence. Dans le cas où les règles de sélection sont particulièrement strictes, le portefeuille peut être plus concentré et le risque est réparti sur moins de titres que l’indice d’origine.

Informations importantes

Le présent article est publié à titre strictement informatif et ne constitue pas un conseil d’investissement. Lyxor ETF n’appuie ni ne promeut les sociétés citées dans cet article, de quelque façon que ce soit. Les opinions exprimées dans le présent article sont celles de Martin Ford. Elles n’engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de Lyxor International Asset Management ou de la Société Générale. Capital à risque. Veuillez lire notre Avertissement en matière de risque ci-dessous.

Ce document est destiné exclusivement à des investisseurs agissant pour compte propre et appartenant à la classification «contreparties éligibles» ou «clients professionnels au sens de la directive 2014/65/EU relative aux marchés d’instruments financiers.

Ce document est de nature commerciale et non règlementaire. Avant tout investissement dans ce produit, les investisseurs sont invités à se rapprocher de leurs conseils financiers, fiscaux, comptables et juridiques. Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans ce produit.

Les UCITS ETFs Lyxor sont des fonds français ou luxembourgeois, agréés respectivement par l’Autorité des marchés financiers ou la Commission de Surveillance du Secteur Financier, et dont les parts ou actions sont autorisées à la commercialisation dans plusieurs pays européens (les Pays de Commercialisation) conformément à l’article 93 de la Directive 2009/65/CE. Lyxor International Asset Management (LIAM) recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique «Profil de risque» de la documentation produit (prospectus et DICI, le cas échéant). Le prospectus en français (pour les UCITS ETFs français) ou en anglais (pour les UCITS ETFs luxembourgeois), ainsi que le DICI dans les langues des Pays de Commercialisation sont disponibles gratuitement sur www.lyxoretf.com ou sur demande auprès de client-services-etf@lyxor.com .

La composition actualisée du portefeuille d’investissement des UCITS ETFs Lyxor est mentionnée sur le site www.lyxoretf.com . En outre, la valeur liquidative indicative figure sur les pages Reuters et Bloomberg du produit et peut également être mentionnée sur les sites internet des places de cotation du produit. Les UCITS ETFs font l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité du produit en bourse, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique. Les parts ou actions de l’OPCVM coté («UCITS ETF») acquises sur le marché secondaire ne peuvent généralement pas être directement revendues à l’OPCVM coté. Les investisseurs doivent acheter et vendre les parts/actions sur un marché secondaire avec l’assistance d’un intermédiaire (par exemple un courtier) et peuvent ainsi supporter des frais. En outre, il est possible que les investisseurs paient davantage que la valeur nette d’inventaire actuelle lorsqu’ils achètent des parts /actions et reçoivent moins que la valeur nette d’inventaire actuelle à la revente.

Ces produits comportent un risque de perte en capital. Leur valeur de remboursement peut être inférieure au montant investi. Dans le pire des scénarii, les investisseurs peuvent perdre jusqu’à la totalité de leur investissement. Il n’y a aucune garantie que l’objectif du fonds soit atteint. Le fonds peut ne pas toujours être en mesure de répliquer parfaitement la performance de(s) (l’) indice(s).

Les indices et marques utilisées dans ce document sont la propriété intellectuelle des sponsors d’indices et leur utilisation est soumise à licence. Les UCITS ETFs Lyxor ne bénéficient pas, de quelque manière que ce soit, du parrainage, du soutien ou de la promotion des sponsors d’indices, qui n’assument aucune responsabilité en lien avec ces produits.

Les indices ne sont ni parrainés, ni approuvés, ni vendus par Société Générale ou LIAM. Ni Société Générale ni LIAM n’assumeront une quelconque responsabilité à ce titre.

Les parts ou actions des UCITS ETFs ne seront pas enregistrées en vertu du U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (le U.S. Securities Act) et ne peuvent être ni offertes, ni cédées, ni transférées, ni transmises, ni attribuées aux États-Unis d’Amérique ou à tout ressortissant américain (US Person) tel que ce terme est défini par la Réglementation S de la loi américaine de 1933 sur les valeurs mobilières (Regulation S of the US Securities Act). Les parts ou actions des UCITS ETFs ne seront pas offertes à des US Persons. Les parts ou actions des UCITS ETFs seront offertes uniquement en dehors des États-Unis d’Amérique à des personnes n’étant pas des ressortissants américains (non-US Persons).

Aux fins des présentes, une US Person désigne, mais sans s’y limiter, toute personne physique résidant aux États-Unis d’Amérique, toute entité organisée ou constituée en vertu du droit des États-Unis d’Amérique, certaines entités organisées ou constituées en dehors des États-Unis d’Amérique par des ressortissants américains, ou tout compte détenu au profit d’un tel ressortissant américain.

Ce document ne constitue, de la part de Société Générale, LIAM ou l’une de leur filiale, ni une offre, ni la sollicitation d’une offre en vue de l’achat ou de la vente du produit qui y est décrit.

Lyxor International Asset Management (LIAM) est une société de gestion française agréée par l’Autorité des marchés financiers et conforme aux dispositions des Directives OPCVM (2014/91/EU) et AIFM (2011/61/EU). Société Générale est un établissement de crédit (banque) français agréé par l’Autorité de contrôle prudentiel.

Disclaimer Recherche

Lyxor International Asset Management (LIAM) est une société de gestion française agréée par l’Autorité des marchés financiers et conforme aux dispositions des Directives OPCVM (2009/65/CE) et AIFM (2011/61/EU). Société Générale est un établissement de crédit (banque) français agréé par l’Autorité de contrôle prudentiel.

Lyxor International Asset Management (LIAM) ou Lyxor Asset Management (LAM) peuvent ou ont pu entretenir des relations commerciales avec des entreprises couvertes par les rapports de recherche. En conséquence, les investisseurs doivent etre informés que LIAM, LAM, ou leurs employés, peuvent avoir un conflit d’intérêt susceptible de porter atteinte à l’objectivité de ce rapport. Dans le cadre de la prise de décision d’investissement, les investisseurs doivent considérer ce rapport comme un facteur individuel. Merci de vous référer à l’appendice de ce document pour la ou les certification(s) du ou des analyste(s), des informations importantes et les disclaimers. Ou consulter notre page web dediée www.lyxoretf.com/compliance.

Conflit d’intérêt

Le contenu de cette page reflète les vues, opinions et recommandations de la recherche cross-asset de Lyxor Asset Management ("LAM") et des analystes et stratégistes de la recherche ETF de Lyxor International Asset Management ("LIAM"). Dans la mesure où cette recherche recouvre des idées d’investissement fondées sur des vues macroéconomiques de conditions de marchés ou de valeur relative, elle peut être différente des opinions et recommandations fondamentales de la recherche cross-asset et de la recherche ETF présentées dans les rapports de recherche sur des secteurs ou entreprises produits par la recherche cross-asset ou la recherche ETF, ainsi que des vues et opinions d’autres départements de LAM, LIAM et de leurs filiales. Les analystes et/ou stratégistes de la recherche cross-asset Lyxor et de la recherche ETF consultent périodiquement les équipes commerciales et les équipes de gestion de LIAM ou LAM à propos d’informations sur le marché, incluant, mais ne se limitant pas, à l’établissement des cours, des niveaux de spreads et de l’activité de négociation des ETF répliquant des indices actions, obligataires et sur matières premières. Les tables de négociation peuvent négocier ou avoir négocié en tant que principal sur la base de vues et rapports des analystes de recherche. Lyxor a des politiques et procédure de recherche obligatoires qui sont raisonnablement conçues pour (i) s’assurer que les faits présentés dans les rapports de recherche sont fondés sur des informations fiables et (ii) pour éviter la diffusion sélective et non appropriée de rapports de recherche. En outre, les analystes de recherche reçoivent une rétribution sur la base, en partie, de la qualité et de la précision de leur analyse, des retours formulés par les clients, de facteurs concurrentiels et de l’ensemble des revenus de LIAM ou LAM, inclus les revenus des frais de gestion, des frais de conseil en gestion et des commissions de distribution.