08 Juil 2019

ESG : panorama des leaders et des retardataires : trois valeurs passées au crible

Banner-image

A des fins de Marketing:

POUR INVESTISSEURS QUALIFIÉS UNIQUEMENT – Ce document est réservé et ne peut être remis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

Il y a plus de 200 ans, des communautés religieuses telles que les quakers et les méthodistes pratiquaient déjà une forme précoce d'investissement socialement responsable (ISR) en évitant les activités liées à l'esclavage et aux produits chimiques dangereux.

Dans les années 1960, le mouvement des droits civiques a beaucoup fait parler de lui en s'attaquant directement aux entreprises ne respectant pas le principe de l'égalité raciale par l'intermédiaire de figures de proue telles que Martin Luther King Jr.

Dans les années 1970, les efforts en matière d'ISR se sont portés sur la conduite des entreprises. Dow Chemical a par exemple été critiquée pour son rôle de fournisseur exclusif de napalm pendant la guerre du Vietnam. L'ISR a même contribué à mettre fin à l'apartheid, grâce aux pressions internationales visant à décourager l'investissement dans les entreprises opérant en Afrique du Sud.

Dans les années 1980 et 1990, les préoccupations environnementales ont commencé à gagner en importance, couvrant des thématiques telles que les risques liés au nucléaire ou le changement climatique.

Aujourd'hui, les formes les plus populaires d'investissement durable intègrent bon nombre de ces problématiques au sein de stratégies appliquant des filtres négatifs et/ou d'exclusion relatifs à certains secteurs ou certaines entreprises, ainsi que des filtres « best-in-class » visant à identifier les sociétés récoltant les meilleurs scores ESG.

ESG 2.0

These days, popular forms of sustainable investing combine many of these issues through broad strategies with negativeand/or exclusionary screens based on certain sectors or companies, as well as “best-in-class” screens focused oncompanies leading the way on ESG metrics.

Indeed, one of the fastest growing segments of ESG investing is the “best-in-class” approach, with a growth in globalAuM of 125% between 2016 and 2018.5 And of the record-breaking €5.3bn of inflows into ESG ETFs in Europe year to date,almost three quarters went to broad “best-in-class” equity strategies.6

One of the main appeals of the “best-in-class” approach is the ability to keep a similar level of risk-adjusted returnand sector exposure as non-ESG products. While there is a lingering myth that an ESG aligned portfolio sacrificesreturns, it has largely been dispelled – one particular meta study reviewed over 2,000 papers and showed that ~90% ofthem found a non-negative link between ESG considerations and financial performance.7

Technology and culture have shifted. Today, we have swathes of high-quality data at our disposal thanks to increaseddisclosures from companies. As a result, sophisticated ETFs are available that can both align with your personal values,and still achieve a similar (if not better) risk/return profile to that of the broad market, with limited trackingerror. Our ESG Leaders range is a good example.

MSCI World ESG Trend Leaders et indice parent – Répartition par note ESG3

video

Les ETF et l'ESG partagent de nombreuses qualités, au premier rang desquelles une transparence quotidienne. Penchons-nous à cet égard sur trois entreprises et leurs profils ESG respectifs afin d'illustrer ce qui se passe réellement au sein de votre portefeuille. Les deux premières font partie de notre Lyxor MSCI World ESG Trend Leaders (DR) UCITS ETF, contrairement à la troisième.2

Microsoft Corp. – Un leader ESG

Notation ESG MSCI : AAA4

Microsoft est une multinationale américaine spécialisée dans le développement, la fabrication et l'octroi de licences de logiciels, de matériel informatique et de services connexes. Fondée il y a plus de 40 ans, sa capitalisation boursière a récemment franchi la barre des 1.000 milliards USD.

Microsoft, qui affiche la meilleure note ESG MSCI depuis trois ans maintenant (AAA), n'est rien moins que le fer de lance de la responsabilité sociale et environnementale. Aucun domaine d'amélioration par rapport à ses pairs n'a été identifié par MSCI ! Sans surprise, Microsoft constitue donc la plus importante position de notre Lyxor MSCI World ESG Trend Leaders (DR) UCITS ETF.

L'une des principales forces de Microsoft tient à sa politique en matière de confidentialité et de sécurité des données, un facteur crucial pour les entreprises technologiques de nos jours. Les investisseurs cherchent en effet souvent à savoir si la politique de confidentialité d'une entreprise couvre tous les secteurs d'activité pertinents, si le conseil d'administration exerce un contrôle sur les politiques, si les employés sont formés à la protection des données et si des investissements sont réalisés en vue d'une meilleure cybersécurité, entre autres facteurs.

Microsoft est également reconnue pour ses politiques fortes en matière de corruption et d'instabilité. Une bonne éthique commerciale est une chose à laquelle on peut naturellement s'attendre de la part d'une entreprise régulièrement sollicitée par le gouvernement. Autre point fort, l'attention accordée aux critères environnementaux. L'innovation en matière de technologies propres est au cœur des activités de Microsoft, qui investit dans des domaines aussi variés que la neutralité carbone, la gestion durable de l'eau, les centres de données économes en énergie et la réduction des déchets.5

Fresenius Medical Care AG & Co. – « Moyenne », mais s'améliore

Notation ESG MSCI : BBB (auparavant BB)4

Fresenius Medical Care est l'un des premiers fournisseurs de produits et de services destinés aux patients souffrant d’insuffisance rénale chronique. L'entreprise, dont le siège social est situé en Allemagne, traite plus de 336.000 patients répartis dans son réseau mondial de plus de 3.900 centres de dialyse.

La croissance durable est au cœur de sa stratégie. Fresenius assume une responsabilité médicale selon son principe « les patients d'abord », mais également une responsabilité économique reposant sur « l'intégrité, une gouvernance d'entreprise saine et un respect des principes de conformité »6.

Un examen approfondi des critères de notation ESG de MSCI révèle que la société affiche de bons résultats dans des domaines tels que les émissions de carbone, la protection des données et le respect de la vie privée, la qualité et la sécurité des produits ainsi que l'instabilité et la corruption. En revanche, elle est nettement en retard par rapport à ses pairs dans les domaines de la gestion des ressources humaines et de la gouvernance d'entreprise. Le score de l'entreprise, qui obtient une notation « Moyenne » BBB, est dès lors légèrement inférieur à la moyenne du secteur.

Il convient toutefois de noter que Fresenius a vu son profil ESG s'améliorer au fil du temps, sa notation passant même de BB à BBB lors de sa dernière évaluation. Nous sommes convaincus qu'un changement positif dans la notation ESG(« la tendance ESG ») peut soutenir le prix d'une action. Notre fonds Lyxor MSCI World ESG Trend Leaders (DR) UCITS ETF prend en compte la notation ESG, mais aussi la tendance ESG, ce qui permet de récompenser les meilleurs acteurs du changement. Ainsi, bien que Fresenius n'a pas réussi à intégrer l'indice standard MSCI World ESG Leaders, il mérite amplement sa place dans notre fonds.

Mitsubishi Motors Co. – une « lanterne rouge » de l'ESG

Note ESG MSCI : CCC4

Mitsubishi Motors est un constructeur automobile multinational japonais. Il fait partie depuis octobre 2016 de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi et est détenu à hauteur de 33% par Nissan.

L'entreprise n'est éligible à aucun indice MSCI ESG Leaders du fait de sa notation ESG MSCI CCC, le plus mauvais score de l'échelle. Peu surprenant nous direz-vous, compte tenu de ses aveux en 2016 de falsification des tests d'efficacité énergétique pendant les 25 dernières années et de leurs conséquences (pénalités, indemnisations, réputation ternie à long terme).

Début 2018, l'entreprise rappelait environ 640.000 voitures et SUV partout dans le monde pour cause de ceinture de sécurité défectueuse. Alors président de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, l'arrestation de Carlos Ghosn en novembre 2018 pour soupçon de fraude fiscale et de mauvaise gestion n'a fait qu'ajouter de l'huile sur le feu pour la société.

En ce qui concerne sa notation ESG MSCI, les faibles scores obtenus dans les domaines de la qualité et la sécurité des produits et de la gouvernance d'entreprise ont plombé la note de Mitsubishi Motors, qui obtient un CCC, une note de « lanterne rouge ».
 

Le présent article est publié à titre strictement informatif et ne constitue pas un conseil d'investissement. Lyxor ETF n'appuie ni ne promeut les sociétés citées dans cet article, de quelque façon que ce soit. Les notations ESG mentionnées dans cet article ont été réalisées par MSCI et non par Lyxor ETF. Capital à risque. Veuillez lire notre Avertissement en matière de risque ci-dessous.

1Source : Global Sustainable Investment Alliance, Global Sustainable Investment Review 2018.
2Source : Lyxor International Asset Management, Bloomberg, au 30/06/2019.
3Source : Lyxor International Asset Management, MSCI. Données au 30/04/2019.
4Source : MSCI, à juin 2019.
5Source : Site internet de Microsoft, au 02/07/2019.
6Source : Site internet de Fresenius Medical Care, au 02/07/2019.

Informations importantes

Ce document a été fourni par Lyxor International Asset Management qui est seul responsable de son contenu.

Multi Units Luxembourg - Lyxor MSCI World ESG Trend Leaders (DR) UCITS ETF - Acc, domicilié au Luxembourg est un placement collectif de capitaux dont la distribution, en Suisse à des investisseurs non qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC), a été approuvée par l’Autorité suisse des marchés financier FINMA (FINMA) selon l’article 120 de la LPCC. L’ Exchange Traded Fund (ETF) mentionné ci-dessus est coté à la SIX Swiss Exchange.

Ce document est réservé et ne peut être transmis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les placements collectifs de capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

Les intermédiaires financiers (y compris en particulier les représentants de banques privées ou les gestionnaires de fortune indépendants, Intermédiaires) sont tenus d’observer les exigences réglementaires strictes de la LPCC qui s’appliquent à toute activité de distribution de placements collectifs étrangers en Suisse. Il est de la seule responsabilité de chaque Intermédiaire de s’assurer (i) que toutes ces exigences soient remplies avant que l’Intermédiaire ne distribue les Fonds présentés dans ce document et (ii) sinon, qu’il ne mène aucune activité qui pourrait être constitutive d’une forme de distribution de placements collectifs de capitaux en Suisse telle que définie à l’art. 3 LPCC et dans son ordonnance d’application.

L’information contenue dans ce document est donnée uniquement en date du présent document et n’est pas mise à jour à une date ultérieure.

Ce document a été élaboré dans un but exclusivement informatif et ne constitue ni une offre, ni une invitation à faire une offre, ni une sollicitation ou une recommandation d’investissement dans un quelconque placement collectif de capitaux. Ce document ne constitue ni un prospectus au sens de l’article 652a ou de l’article 1156 du Code des obligations suisse, ni un prospectus de cotation au sens des règles de cotation de la SIX Swiss Exchange plate-forme de négociation au sens de la Loi fédérale sur l’infrastructure des marchés financiers du 19 juin 2015 (telle qu’amendée de temps à autre, LIMF), ni un prospectus simplifié, ni un document d'information clé pour l’investisseur, ni un prospectus tels que définis dans la LPCC.

Tout investissement dans un placement collectif de capitaux comporte des risques qui sont décrits dans le prospectus ou la notice d’offre. Avant toute décision d’investissement il est recommandé de lire intégralement le prospectus ou la notice d’offre et de porter une attention spécifique aux avertissements et informations relatifs aux risques.

Tout benchmark/ indice de référence mentionné dans ce document est fourni dans un but informatif uniquement.

Ce document n’est pas le résultat d’une analyse financière et n’est donc pas soumis à la « Directive visant à garantir l’indépendance de la recherche financière » émise par l’Association suisse des banquiers.

Ce document ne contient pas de recommandations ni de conseils personnalisés et n’a pas pour vocation à se substituer aux conseils d’un professionnel en matière d’investissement dans des produits financiers.

Le Représentant et le Service de paiement du fonds en Suisse est Société Générale, Paris, succursale de Zurich, Talacker 50, 8001 Zurich.

Le prospectus ou la notice d’offre, le document d’information clé pour l’investisseur, le règlement de gestion, les statuts et/ou tout autre document constitutif ainsi que les rapports annuels et semi-annuels sont disponibles sans frais auprès du Représentant en Suisse.

S’agissant des parts/actions du Fonds distribuées en ou à partir de la Suisse, le lieu d’exécution et le for sont au siège du Représentant en Suisse.

Disclaimer Recherche

Lyxor International Asset Management (LIAM) est une société de gestion française agréée par l’Autorité des marchés financiers et conforme aux dispositions des Directives OPCVM (2009/65/CE) et AIFM (2011/61/EU). Société Générale est un établissement de crédit (banque) français agréé par l’Autorité de contrôle prudentiel.Lyxor International Asset Management (LIAM) ou Lyxor Asset Management (LAM) peuvent ou ont pu entretenir des relations commerciales avec des entreprises couvertes par les rapports de recherche. En conséquence, les investisseurs doivent etre informés que LIAM, LAM, ou leurs employés, peuvent avoir un conflit d’intérêt susceptible de porter atteinte à l’objectivité de ce rapport. Dans le cadre de la prise de décision d’investissement, les investisseurs doivent considérer ce rapport comme un facteur individuel. Merci de vous référer à l’appendice de ce document pour la ou les certification(s) du ou des analyste(s), des informations importantes et les disclaimers. Ou consulter notre page web dediée www.lyxoretf.com/compliance.

Conflit d’intérêt

Le contenu de cette page reflète les vues, opinions et recommandations de la recherche cross-asset de Lyxor Asset Management ("LAM") et des analystes et stratégistes de la recherche ETF de Lyxor International Asset Management ("LIAM"). Dans la mesure où cette recherche recouvre des idées d’investissement fondées sur des vues macroéconomiques de conditions de marchés ou de valeur relative, elle peut être différente des opinions et recommandations fondamentales de la recherche cross-asset et de la recherche ETF présentées dans les rapports de recherche sur des secteurs ou entreprises produits par la recherche cross-asset ou la recherche ETF, ainsi que des vues et opinions d’autres départements de LAM, LIAM et de leurs filiales. Les analystes et/ou stratégistes de la recherche cross-asset Lyxor et de la recherche ETF consultent périodiquement les équipes commerciales et les équipes de gestion de LIAM ou LAM à propos d’informations sur le marché, incluant, mais ne se limitant pas, à l’établissement des cours, des niveaux de spreads et de l’activité de négociation des ETF répliquant des indices actions, obligataires et sur matières premières. Les tables de négociation peuvent négocier ou avoir négocié en tant que principal sur la base de vues et rapports des analystes de recherche. Lyxor a des politiques et procédure de recherche obligatoires qui sont raisonnablement conçues pour (i) s’assurer que les faits présentés dans les rapports de recherche sont fondés sur des informations fiables et (ii) pour éviter la diffusion sélective et non appropriée de rapports de recherche. En outre, les analystes de recherche reçoivent une rétribution sur la base, en partie, de la qualité et de la précision de leur analyse, des retours formulés par les clients, de facteurs concurrentiels et de l’ensemble des revenus de LIAM ou LAM, inclus les revenus des frais de gestion, des frais de conseil en gestion et des commissions de distribution.