04 May 2021

“ESG credit” : Une transition simple vers les obligations d’entreprises 

Banner-image

A des fins de Marketing - POUR INVESTISSEURS QUALIFIÉS UNIQUEMENT – Ce document est réservé et ne peut être remis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

En matière d'investissement obligataire, la clé du succès repose davantage sur la capacité à éviter les entreprises moins performantes (losers), que sur la sélection des plus performantes (winners). L'intégration des critères ESG à un portefeuille d'obligations peut aider à cet égard, en réduisant le risque et en améliorant potentiellement les rendements. Dans cet article, nous examinerons comment un filtre environnemental, social et de gouvernance (ESG) permet d'améliorer la qualité des obligations d'entreprises d'un portefeuille et par conséquent, de sécuriser les revenus futurs et de réduire le risque de défaut. 

Notre dernier article (Financer l'avenir : Les obligations ESG pour contribuer à construire un monde meilleur) a abordé le sujet des obligations durables et présenté succinctement deux types de titres qui sont susceptibles de contribuer à des résultats positifs sur le plan du climat ou des critères ESG. Il s'agit, d'une part, des obligations vertes (green bonds) et, d'autre part, des obligations d'entreprises filtrées en fonction de critères ESG (l’“ESG credit), une catégorie que nous examinerons plus en détail aujourd'hui.

L’“ESG Credit”, qu'est-ce que c'est ?

L’“ESG Credit” se base sur un indice d'obligations d'entreprises classique (l'“indice parent”) et applique un filtre de durabilité qui inclut des normes environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) supplémentaires. Ce filtre exclut toutes les obligations émises par des entreprises disposant d'une mauvaise notation ESG, frappées par des scandales très graves ou impliquées dans des activités sujettes à controverses comme les armes, le tabac, le charbon thermique ou encore le pétrole et le gaz non conventionnels.  

Le pouvoir des obligations d'entreprises

L'émission d'obligations est l'un des principaux leviers dont disposent les sociétés dans le monde pour obtenir des capitaux. Le marché obligataire leur permet de lever chaque année des milliards d'euros pour financer leurs activités et se développer. Afin de rétribuer les investisseurs qui ont accordé ces prêts, l'émetteur verse un paiement régulier (le coupon) et rembourse le prêt de l'investisseur (le principal) à l'échéance de l'obligation.

La plupart des entreprises ont besoin de crédits pour se développer et innover en proposant de nouveaux produits et en intégrant de nouveaux marchés. Elles émettent régulièrement de nouveaux titres, ce qui explique en partie pourquoi le marché des obligations d'entreprises représente environ un tiers (34 000 milliards d'euros) de l'univers obligataire total (100 000 milliards d'euros). 

Compte tenu de l'importance des sommes en jeu et du fait que les entreprises doivent régulièrement faire appel au marché pour obtenir davantage de capitaux, les investisseurs obligataires disposent d'un pouvoir considérable pour influencer leur comportement. Et comme nous allons le voir, les améliorations au niveau du comportement des entreprises constituent des évolutions favorables pour les investisseurs obligataires qui souhaitent accroître leurs rendements à long terme.

L'intérêt de l'ESG pour les investisseurs obligataires

Contrairement aux investisseurs en actions, ceux qui privilégient les obligations ne sont pas motivés par la nécessité de dénicher les titres surperformants, mais s'efforcent plutôt d'éviter les perdants dans le but de récupérer leur investissement initial et de bénéficier entre-temps du revenu régulier promis par l'émetteur.

La question est alors de savoir ce qui pourrait empêcher l'émetteur de fournir ce revenu ou, en d'autres termes, quels sont les principaux risques qui menacent les flux de trésorerie futurs de ces entreprises ? Quels événements sont susceptibles, dans le pire des cas, de les mettre en situation de défaut sur l'intégralité de leur dette ?

Selon nous, si l'on considère les risques à long terme, certains des principaux problèmes actuels peuvent être résumés en trois lettres : “E-S-G”. Qu'il s'agisse de la manière dont une entreprise s'adapte (ou non) aux problèmes environnementaux, de sa position à l'égard de la responsabilité sociale ou de sa gouvernance d'entreprise, l'ESG est omniprésent. En tant qu'investisseur obligataire, vous voulez vous assurer que les émetteurs auxquels vous confiez votre argent ne se dirigent pas tout droit vers la catastrophe. Étant donné le potentiel de hausse limité des obligations par rapport aux actions, un défaut de paiement peut s'avérer dévastateur en termes de performance.

Les fonds ESG credit s'attaquent à ce problème en tenant compte de critères ESG extra-financiers afin de s'exposer aux obligations d'entreprises « best in class », ce qui permet de réduire le risque de scandales majeurs ou de mauvaise gestion des entreprises, qui peuvent pénaliser la performance des obligations. Nos ETF ESG sur obligations d’entreprises excluent toutes les entreprises impliquées dans des controverses graves, car celles-ci sont susceptibles de présenter une menace grandissante pour leur stabilité financière (une controverse qui entraîne des amendes importantes peut ensuite provoquer une faillite).

Qui plus est, les indices ESG peuvent offrir des avantages en termes de risque/rendement, dès lors qu'ils présentent une corrélation élevée et une faible erreur de suivi par rapport aux indices non ESG. La transition d'une allocation obligataire classique à une allocation ESG est donc extrêmement simple. 

Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

Au début de la “transition ESG”, les investisseurs appliquaient principalement l'analyse de durabilité aux actions. Cela s'explique notamment par la perception selon laquelle les actionnaires ont davantage de pouvoir en matière d'engagement auprès des entreprises et sont en meilleure position pour initier des changements que les investisseurs obligataires, qui ont un statut de prêteurs et non de copropriétaires.

Dès lors que l'acquisition d'actions offre un droit de vote aux assemblées générales d'actionnaires, on pensait que ces derniers pouvaient plus facilement influencer le comportement des entreprises pour les encourager à adopter des pratiques commerciales plus durables.

Par ailleurs, la rémunération des dirigeants étant souvent liée à la performance boursière, l'évolution du cours d'une société peut représenter une incitation supplémentaire pour les cadres supérieurs.

Cependant, en termes de valeur, le marché obligataire est bien plus important que celui des actions2. Et les scores ESG, qui offrent des avantages significatifs aux actions en améliorant souvent le rapport risque/rendement et en générant un impact positif, peuvent également être appliqués aux obligations d'entreprises.
C'est pourquoi des institutions à l'origine d'initiatives telles que les UN PRI ont insisté sur le fait que les investisseurs responsables doivent appliquer les principes ESG à toutes les classes d'actifs, et pas uniquement aux actions.

Les investisseurs ont désormais compris qu'une stratégie ESG reposant uniquement sur des positions en actions ne s'attaque qu'à une partie du problème et ne remplit pas entièrement l'objectif d'un investissement responsable et axé sur l'ESG. Par conséquent, si le succès de l'investissement en actions ESG ne se dément pas, les investisseurs cherchent désormais à l'étendre aux obligations.

Comment les investisseurs ont-ils amorcé la “transition ESG” ?

Si l'ESG n'a rien de nouveau, l'année 2020 a incontestablement marqué un tournant pour l'investissement durable. Plus de 120 milliards de dollars de nouveaux actifs nets ont été investis dans des fonds durables au quatrième trimestre 2020, selon les données de Morningstar. Sur l'ensemble de l'année 2020, les flux ont été “presque cinq fois plus élevés qu'il y a trois ans”. 

Flux de fonds durables européens par classe d'actifs (données Morningstar)

morningstar flows

Source : Morningstar Direct, Morningstar Research. Données à décembre 2020. 

En tant que fournisseur d'ETF (exchange-traded fund), nous nous intéressons tout particulièrement à ce segment du marché. En Europe, l'année dernière, les ETF ESG ont bénéficié de plus de la moitié des fonds à destination des ETF, soit 45,5 milliards d'euros, contre 43,8 milliards d'euros pour les ETF non ESG. En 2020, la collecte des ETF ESG a plus que doublé par rapport à 2019.

ESG ETFs

En ce qui concerne les ETF obligataires, plus particulièrement, nous avons observé des flux réguliers vers les ETF ESG depuis début 2020, et ce même au plus fort de la crise du Covid-19 au mois de mars.

Flux à destination des ETF obligataires ESG et non ESG, janvier 2020 - mars 2021

In millions (USD) 

Flows into ESG and non-ESG

Source: Lyxor International Asset Management, as at 21/04/2021. 

Pour résumer, au début de cet article, nous avons expliqué qu'il existe selon nous de solides arguments en faveur de la prise en compte des considérations ESG dans les allocations obligataires, qui s'avère essentielle pour devenir un investisseur véritablement responsable. Nous avons ensuite vu, dans la section ci-dessus, que la “transition ESG” est désormais bien engagée. Examinons à présent un exemple d'intégration de l'ESG dans une allocation obligataire.

“ESG credit” : l'approche de Lyxor

Lyxor est l'un des principaux fournisseurs d'ETF en Europe et met depuis longtemps l'accent sur les investissements ESG, climatiques et thématiques. Nous sommes convaincus que les ETF peuvent démocratiser l'investissement et offrir des solutions d'investissement efficaces et peu coûteuses à tous ceux qui en ont besoin.

Notre approche de la création d'ETF ESG sur obligations d’entreprises s'appuie sur trois couches de filtres ESG appliquées aux indices obligataires Bloomberg Barclays. Nous commençons par sélectionner un indice parent, par exemple le Bloomberg Barclays Euro Corporate Bond. Nous appliquons ensuite un filtre de liquidité, puis les exclusions suivantes :

note

Les émetteurs n'ayant pas de notation ESG ou dont la notation ESG est faible sont exclus. Cette exclusion se base sur les notes ESG de MSCI attribuées au niveau du groupe de référence (voir le tableau “Notes ESG de MSCI” ci-dessous). Les émetteurs affichant une note ESG inférieure à BBB et les émetteurs non notés sont exclus.

Controversial businesses

Les émetteurs impliqués dans des activités controversées sont exclus en utilisant une approche basée sur les revenus. Ce filtrage est basé sur la recherche MSCI ESG Business Involvement Screening et des filtres supplémentaires liés aux combustibles fossiles3.

Severe controversies

Enfin, les émetteurs impliqués dans des controverses graves sont exclus sur la base du score MSCI ESG Controversies. Toutes les entreprises exposées à des controverses majeures classées “Rouge” sont exclues.  

Comprendre la méthodologie de filtres ESG

MSCI ESG ratings diagram

Le processus complet de filtres ESG

ESG screening flow diagram

Raisons d'envisager le passage du “non ESG credit” au “ESG credit”

1. L'histoire récente montre que les “leaders de l'ESG” affichent les meilleures performances en situation de crise

Les principaux émetteurs ESG ont mieux résisté à l'accès de volatilité de mars 2020...
Période du 28/02/2020 au 31/03/2020, performance en USD

ESG buckets performance chart

Source : Lyxor International Asset Management, Bloomberg Barclays, MSCI. Performance de l'univers des obligations d'entreprises en USD pour chaque catégorie ESG par rapport à l'indice Bloomberg Barclays US Corp. À des fins d’illustration uniquement. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Données au 31/03/2021. Notation ESG au 28/02/2020.

… et l’  “ESG credit” offre une exposition accrue aux principaux émetteurs ESG

Obligations d'entreprises investment grade en euros  - breakdown notation ESG vs indice parent

nvestment grade ESG ratings

Obligations d'entreprises à haut rendement en euros - breakdown notation ESG vs indice parent

High yield ESG ratings

Source des deux graphiques : Lyxor International Asset Management, Bloomberg Barclays, MSCI. À des fins d’illustration uniquement. Données au 01/03/2021.

2. Une note de crédit supérieure à celle des indices parent 

Obligations d'entreprises investment grade (IG) en euros - breakdown note de crédit vs indice parent (% de la valeur de marché)

 Investment grade Credit Ratings

Obligations d'entreprises à haut rendement (HY) en euros - breakdown note de crédit vs indice parent (% de la valeur de marché)

 High yield Credit Ratings

Source des deux graphiques : Lyxor International Asset Management, Bloomberg Barclays, MSCI. À des fins d’illustration uniquement. Données au 01/03/2021. 

3. Aucun biais majeur par rapport aux indices parent

Obligations d'entreprises investment grade (IG) en euros - profil de rendement et de duration similaire à celui de l'indice parent

Page 8 - Investment grade Profile Comparison.png

Obligations d'entreprises à haut rendement (HY) en euros - profil de rendement et de duration similaire à celui de l'indice parent High yield Profile

Source des deux tableaux : Lyxor International Asset Management, Bloomberg Barclays, MSCI. À des fins d’illustration uniquement. Données au 01/03/2021.

Zoom sur nos ETF ESG sur obligations d’entreprises

Le présent article constitue une brève introduction aux arguments qui plaident en faveur d'un investissement ESG sur le marché des obligations d'entreprises. L’ “ESG credit” représente selon nous un choix naturel pour les investisseurs responsables et la prochaine étape logique de l'investissement ESG. Grâce à la nouvelle génération d'indices et d'ETF, cette transition est simplifiée. N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en savoir plus ou rendez-vous sur notre Hub ESG pour découvrir la gamme des produits Lyxor axés sur les obligations d'entreprises ESG et conformes à l'article 8 du SFDR*.. 

Source : Lyxor International Asset Management, 28/04/2021. 

Vous êtes conviés au Webcast en partenariat avec Bloomberg, le 25 mai

Inscrivez-vous dès mainteant à notre prochain webcast en partenariat avec Bloomberg. Il se tiendra mardi 25 mai sur le thème des obligations d’entreprises : “Why switching to ESG corporate bonds is a natural choice”. Mahesh Bhimalingam, Chief European Credit Strategist chez Bloomberg Intelligence présentera les perspectives du marché des obligations d’entreprises et David Mendez-Vives, Senior Quantative Analyst chez Bloomberg partagera son point de vue sur l'application de l'ESG aux indices d'obligations d'entreprises.

Si vous souhaitez en savoir plus, veuillez réserver votre place. 

*SFDR – Sustainable Finance Disclosure Regulation : Règlement sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers.
Le présent article est publié à titre strictement informatif et ne constitue pas un conseil d'investissement. Lyxor ETF n'appuie ni ne promeut les sociétés citées dans cet article, de quelque façon que ce soit.
Les ETF présentent un rique de perte en capital ainsi que d’autres risques détaillés ci-dessous.

1 Source : ICMA, août 2020 https://www.icmagroup.org/Regulatory-Policy-and-Market-Practice/Secondary-Markets/bond-market-size/ conversion USD/EUR aux taux du 27/04/2021.
2 Marché obligataire mondial (128.300 mds USD) ICMA https://www.icmagroup.org/Regulatory-Policy-and-Market-Practice/Secondary-Markets/bond-market-size/, marché actions mondial (109.000 mds USD) World Federation of Exchanges https://www.world-exchanges.org/news/articles/full-year-2020-market-highlights
3 Les activités controversées incluent l'alcool, le tabac, les jeux de hasard, le divertissement pour adultes, les OGM, l'énergie nucléaire, les armes à feu civiles, l'armement militaire, le charbon thermique, le pétrole et le gaz non conventionnels. Source : Lyxor International Asset Management, Bloomberg Barclays, MSCI, avril 2021. À des fins d’illustration uniquement. 

LES RISQUES LIÉS À L’INVESTISSEMENT

RISQUE DE PERTE EN CAPITAL : Les ETF sont des instruments de réplication : leur profil de risque est similaire à celui d’un investissement direct dans l’Indice sous-jacent. Le capital des investisseurs est entièrement à risque et il se peut que ces derniers ne récupèrent pas le montant initialement investi.
RISQUE DE REPLICATION : Les objectifs du fonds peuvent ne pas être atteints si des événements inattendus surviennent sur les marchés sous-jacents et ont un impact sur le calcul de l’indice et l’efficacité de la réplication du fonds.
RISQUE DE CONTREPARTIE : Dans le cas des ETF synthétiques, les investisseurs sont exposés aux risques découlant de l’utilisation d’un Swap de gré à gré avec la Société Générale. Conformément à la réglementation OPCVM, l’exposition à la Société Générale ne peut pas dépasser 10% des actifs totaux du fonds. Les ETF à réplication physique peuvent être exposés au risque de contrepartie s'ils ont recours au prêt de titres. 
RISQUE SOUS-JACENT : L’Indice sous-jacent d’un ETF Lyxor peut être complexe et volatil. Dans le cas des investissements en matières premières, l’Indice sous-jacent est calculé par rapport aux contrats futures sur matières premières, ce qui expose l’investisseur à un risque de liquidité lié aux coûts, par exemple de portage et de transport. Les ETF exposés aux Marchés émergents comportent un risque de perte potentielle plus élevé que ceux qui investissent dans les Marchés développés, car ils sont exposés à de nombreux risques imprévisibles inhérents à ces marchés. 
RISQUE DE CHANGE : Les ETF peuvent être exposés au risque de change s’ils sont libellés dans une devise différente de celle de l’Indice sous-jacent qu’ils répliquent. Cela signifie que les fluctuations des taux de change peuvent avoir un impact positif ou négatif sur les rendements. 
RISQUE DE LIQUIDITE : La liquidité est fournie par des teneurs de marché enregistrés sur les bourses où les ETF sont cotés, en ce compris la Société Générale. La liquidité sur les bourses peut être limitée du fait d’une suspension du marché sous-jacent représenté par l’Indice sous-jacent suivi par l’ETF, d’une erreur des systèmes de l’une des bourses concernées, de la Société Générale ou d’autres teneurs de marché, ou d’une situation ou d’un événement exceptionnel(le).
RISQUE DE CONCENTRATION : Les ETF thématiques et Smart Beta sélectionnent des titres actions et obligations pour leur portefeuille sur la base d’un indice d’origine de référence. Dans le cas où les règles de sélection sont particulièrement strictes, le portefeuille peut être plus concentré et le risque est réparti sur moins de titres que l’indice d’origine.

Informations importantes

Ce document a été fourni par Lyxor International Asset Management qui est seul responsable de son contenu.


MULTI UNITS LUXEMBOURG - Lyxor ESG Euro Corporate Bond (DR) UCITS ETF - Acc, domicilié au Luxembourg, MULTI UNITS LUXEMBOURG - Lyxor ESG Euro Corporate Bond Ex Financials (DR) UCITS ETF - Acc, domicilié au Luxembourg, Lyxor Index Fund - Lyxor ESG USD Corporate Bond (DR) UCITS ETF - Dist, domicilié au Luxembourg, Lyxor Index Fund - Lyxor ESG Euro High Yield (DR) UCITS ETF - Dist, domicilié au Luxembourg, (les Fonds) sont des placements collectifs de capitaux dont la distribution, en Suisse à des investisseurs non qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC), a été approuvée par l’Autorité suisse des marchés financier FINMA (FINMA) selon l’article 120 de la LPCC.

Lyxor Index Fund - Lyxor ESG USD High Yield (DR) UCITS ETF - Dist, domicilié au Luxembourg (les Fonds) est un placement collectif de capitaux dont la distribution, en Suisse à des investisseurs non qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC), n’a pas été approuvée par l’Autorité suisse de surveillance des marchés financiers FINMA (FINMA) selon l’article 120 de la LPCC. En conséquence le fonds non-enregistré ne peut être offert en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la LPCC et son ordonnance d’application. 

Ce document est réservé et ne peut être transmis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les placements collectifs de capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).Les parts ou actions du fonds ne sont pas enregistrées au titre de l’U.S Securities Act of 1933 et ne peuvent être offertes ou vendues directement ou indirectement aux Etats-Unis d’Amérique ou au bénéfice d‘une « US Person » (tel que ce terme est défini dans la Regulation S au titre de la loi américaine Securities Act de 1933, tel que modifiée, et/ou toute personne qui ne tombe pas dans la définition de « Non-United States Person » au sens de la Section 4.7(a)(1)(iv) des règles de la U.S. Commodity Futures Trading Commission).Aucun régulateur américain (que ce soit au niveau fédéral ou au niveau d’un Etat) n’a examiné ni approuvé ce document ni aucun autre document relatif au fonds. Toute déclaration contraire constituerait une infraction pénale aux Etats-Unis. 
La performance historique ne représente pas un indicateur de performance actuelle ou future. Les données de performance ne tiennent pas compte des commissions et frais perçus lors de l'émission et du rachat des parts. Les intermédiaires financiers (y compris en particulier les représentants de banques privées ou les gestionnaires de fortune indépendants, Intermédiaires) sont tenus d’observer les exigences réglementaires strictes de la LPCC qui s’appliquent à toute activité de distribution de placements collectifs étrangers en Suisse. Il est de la seule responsabilité de chaque Intermédiaire de s’assurer (i) que toutes ces exigences soient remplies avant que l’Intermédiaire ne distribue les Fonds présentés dans ce document et (ii) sinon, qu’il ne mène aucune activité qui pourrait être constitutive d’une forme de distribution de placements collectifs de capitaux en Suisse telle que définie à l’art. 3 LPCC et dans son ordonnance d’application.
 
L’information contenue dans ce document est donnée uniquement en date du présent document et n’est pas mise à jour à une date ultérieure. 
Ce document a été élaboré dans un but exclusivement informatif et ne constitue ni une offre, ni une invitation à faire une offre, ni une sollicitation ou une recommandation d’investissement dans un quelconque placement collectif de capitaux. Ce document ne constitue ni un prospectus au sens de l’article 652a ou de l’article 1156 du Code des obligations suisse, ni un prospectus de cotation au sens des règles de cotation de la SIX Swiss Exchange plate-forme de négociation au sens de la Loi fédérale sur l’infrastructure des marchés financiers du 19 juin 2015 (telle qu’amendée de temps à autre, LIMF), ni un prospectus simplifié, ni un document d'information clé pour l’investisseur, ni un prospectus tels que définis dans la LPCC.
Tout investissement dans un placement collectif de capitaux comporte des risques qui sont décrits dans le prospectus ou la notice d’offre. Avant toute décision d’investissement il est recommandé de lire intégralement le prospectus ou la notice d’offre et de porter une attention spécifique aux avertissements et informations relatifs aux risques. 
Tout benchmark/ indice de référence mentionné dans ce document est fourni dans un but informatif uniquement. 
Ce document n’est pas le résultat d’une analyse financière et n’est donc pas soumis à la « Directive visant à garantir l’indépendance de la recherche financière » émise par l’Association suisse des banquiers. 
Ce document ne contient pas de recommandations ni de conseils personnalisés et n’a pas pour vocation à se substituer aux conseils d’un professionnel en matière d’investissement dans des produits financiers.Le Représentant et le Service de paiement du/des Fonds en Suisse est Société Générale, Paris, succursale de Zurich, Talacker 50, 8001 Zurich. Le prospectus ou la notice d’offre, le document d’information clé pour l’investisseur, le règlement de gestion, les statuts et/ou tout autre document constitutif ainsi que les rapports annuels et semi-annuels sont disponibles sans frais auprès du Représentant en Suisse.


Disclaimer Recherche
Lyxor International Asset Management (LIAM) est une société de gestion française agréée par l’Autorité des marchés financiers et conforme aux dispositions des Directives OPCVM (2009/65/CE) et AIFM (2011/61/EU). Société Générale est un établissement de crédit (banque) français agréé par l’Autorité de contrôle prudentiel. Lyxor International Asset Management (LIAM) ou Lyxor Asset Management (LAM) peuvent ou ont pu entretenir des relations commerciales avec des entreprises couvertes par les rapports de recherche. En conséquence, les investisseurs doivent etre informés que LIAM, LAM, ou leurs employés, peuvent avoir un conflit d’intérêt susceptible de porter atteinte à l’objectivité de ce rapport. Dans le cadre de la prise de décision d’investissement, les investisseurs doivent considérer ce rapport comme un facteur individuel. Merci de vous référer à l’appendice de ce document pour la ou les certification(s) du ou des analyste(s), des informations importantes et les disclaimers. Ou consulter notre page web dediée lyxoretf.com/compliance.


LIAM sales group disclaimer
Ce message est produit par le département de vente de LIAM et non pas de la Recherche cross-asset. Ce message est destiné exclusivement à des investisseurs agissant pour compte propre et appartenant à la classification « contreparties éligibles » ou « clients professionnels ». Il ne s’adresse pas à des investisseurs particuliers. Ce document ne peut être pas qualifié de recherche indépendante sur les investissements et doit être considéré comme une communication marketing même s’il contient une référence de recherche. Consultez notre page web dediée ici : www.lyxoretf.com/compliance.


Conflit d’intérêt
Le contenu de cette page reflète les vues, opinions et recommandations de la recherche cross-asset de Lyxor Asset Management ("LAM") et des analystes et stratégistes de la recherche ETF de Lyxor International Asset Management ("LIAM"). Dans la mesure où cette recherche recouvre des idées d’investissement fondées sur des vues macroéconomiques de conditions de marchés ou de valeur relative, elle peut être différente des opinions et recommandations fondamentales de la recherche cross-asset et de la recherche ETF présentées dans les rapports de recherche sur des secteurs ou entreprises produits par la recherche cross-asset ou la recherche ETF, ainsi que des vues et opinions d’autres départements de LAM, LIAM et de leurs filiales. Les analystes et/ou stratégistes de la recherche cross-asset Lyxor et de la recherche ETF consultent périodiquement les équipes commerciales et les équipes de gestion de LIAM ou LAM à propos d’informations sur le marché, incluant, mais ne se limitant pas, à l’établissement des cours, des niveaux de spreads et de l’activité de négociation des ETF répliquant des indices actions, obligataires et sur matières premières. Les tables de négociation peuvent négocier ou avoir négocié en tant que principal sur la base de vues et rapports des analystes de recherche. Lyxor a des politiques et procédure de recherche obligatoires qui sont raisonnablement conçues pour (i) s’assurer que les faits présentés dans les rapports de recherche sont fondés sur des informations fiables et (ii) pour éviter la diffusion sélective et non appropriée de rapports de recherche. En outre, les analystes de recherche reçoivent une rétribution sur la base, en partie, de la qualité et de la précision de leur analyse, des retours formulés par les clients, de facteurs concurrentiels et de l’ensemble des revenus de LIAM ou LAM, inclus les revenus des frais de gestion, des frais de conseil en gestion et des commissions de distribution.


© 2021 LYXOR INTERNATIONAL ASSET MANAGEMENT ALL RIGHT


.