11 Nov 2019

Pourquoi les Millenials mobiliseront-ils leurs capitaux en faveur du changement ?

Banner-image

A des fins de Marketing:

POUR INVESTISSEURS QUALIFIÉS UNIQUEMENT – Ce document est réservé et ne peut être remis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

La moitié de la population mondiale est âgée de moins de 30 ans1 et ce vaste groupe devrait continuer à s’enrichir et voir son pouvoir d'achat augmenter grâce aux revenus du travail et au patrimoine hérité de leurs parents, les baby-boomers. Rien qu'en Amérique du Nord, ces jeunes pourraient hériter de pas moins de 30,000 milliards de dollars d'ici 2050, bénéficiant d'un énorme transfert intergénérationnel de richesse2

Cependant, les Millenials et la génération Z, plus jeune, affichent des priorités différentes de celles de leurs parents. Ils sont par exemple davantage préoccupés par l'environnement et désireux d'avoir un impact positif, même au détriment de leur propre confort. Selon une étude du Forum économique mondial, 78% des 18-30 ans seraient prêts à « changer leur mode de vie pour protéger la nature et l'environnement »1Ce résultat fait écho à une récente enquête américaine, selon laquelle environ 55% des Millenials qui font appel à un conseiller financier ont évoqué l'investissement axé sur les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), contre 25% seulement de la Génération X et 11% des baby-boomers.3

Faire tomber les barrières à l'investissement

Toutefois, l’investissement d’impact n’a pas toujours été évident pour des Millenials (ou d’autre génération d’ailleurs) cherchant à avoir un impact direct grâce à leurs fonds. Jusqu'il y a peu, ce type d’investissement consistait à financer des sociétés non cotées ou des projets par le biais de prêts. Or ces investissements sont en général de grande ampleur, peu liquides et difficiles d’accès aux particuliers. Ils requièrent aussi les connaissances nécessaires pour évaluer précisément si un projet ou une entreprise est susceptible de réussir financièrement et de contribuer au changement
Mais les choses évoluent, et rapidement. De plus en plus de gens ont recours aux ETF (des fonds indiciels cotés) pour investir leur argent de manière durable, considérés comme des outils bien plus simples : les fonds indiciels cotés (ETF). Depuis le début de l'année, les ETF durables européens ont enregistré 11,5 milliards d'euros d'entrées de capitaux, soit près de trois fois le montant total pour l'année 2018 (4 milliards d'euros).4Selon Accenture, les Millenials ont été parmi les premiers à adopter les ETF et sont deux fois plus susceptibles que les baby-boomers d'investir dans ces produits.5

ETF durables : une évidence pour les investisseurs Millenials ?

Les ETF incarnent un modèle d'investissement simple et démocratisé. Ils permettent à tous types d’investisseurs d'accéder à une large gamme de marchés, de classes d'actifs et de stratégies, parmi lesquelles l'investissement ESG et durable. L'investissement initial requis est bien inférieur aux sommes généralement nécessaires pour financer directement des projets environnementaux ou sociaux, ou pour investir dans des sociétés non cotées.
Les ETF sont également des produits modulables. Ils conviennent parfaitement à un mode de distribution et d'exécution basé sur les technologies, ce qui explique aussi leur popularité auprès de cette population, particulièrement technophile. Selon le rapport d'Accenture, deux tiers des Millenials souhaitent disposer d'un portail d'investissement en ligne, contre 30% seulement de la génération X et des baby-boomers.5Les ETF sont particulièrement adaptés aux services de robo-advisors, à la construction de portefeuilles digitaux et au routage numérique des ordres.
Pour résumer, au-delà de leur potentiel de performance, les ETF démocratisent également l'accès à l'investissement d'impact et se prêtent parfaitement aux solutions technologiques. Une solution idéale pour la nouvelle génération.

Des fonds axés sur les Objectifs de Développement Durable de l'ONU

Les ETF ESG de Lyxor permettent aux investisseurs de mobiliser leurs capitaux au profit de sociétés qui s'attachent à résoudre des problèmes sociaux et environnementaux. La gamme s’articule autour de quatre des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

1.Changements climatiques

En 2017, nous avons été les premiers au monde à lancer un ETF axé sur les obligations vertes. Le fonds investit dans des obligations dont le produit est affecté à des projets en faveur du climat. En plus d'investir dans des obligations investment grade rigoureusement évaluées et approuvées par la Climate Bonds Initiative, cet ETF permet aux investisseurs de contribuer à la transition vers une économie sobre en carbone en toute transparence et à faible coût. Cet ETF a rencontré un certain succès auprès des investisseurs et gère aujourd’hui plus de USD160 millions d'actifs.4

Pourquoi les obligations vertes ont-elles le vent en poupe ?

2.Égalité des sexes

Nous avons aussi lancé le premier ETF sur l'égalité hommes-femmes en entreprise en Europe. Il cible les entreprises qui œuvrent à un environnement plus équitable pour les femmes dans le monde du travail. Une représentation équitable au sein de l’entreprise a un impact positif, que ce soit en termes d'acquisition et de rétention des talents, de perception des clients ou d'amélioration de la gouvernance notamment. Une étude réalisée par McKinsey montre que la probabilité de surperformance en termes de marge EBIT des entreprises promouvant la diversité de genre est supérieure de 21%.6

Prenez position pour l’égalité hommes-femmes

3.Eau et assainissement

Le premier ETF durable de Lyxor - le Lyxor World Water UCITS ETF, lancé en 2007 - permet aux investisseurs de lutter contre la raréfaction des ressources en eau, la consommation d'eau progressant plus vite que la croissance démographique. Le fonds investit dans des sociétés internationales qui tirent au moins 40% de leurs revenus d'infrastructures, d'activités de traitement ou de services aux collectivités liés à l'eau.

La pénurie d'eau potable n'est pas une fatalité

4.Énergie

Le Lyxor New Energy UCITS ETF, également lancé en 2007, investit dans des sociétés du monde entier impliquées dans des activités telles que les énergies renouvelables, la production décentralisée d'énergie ou l'efficacité énergétique. Selon l'ONU, l'énergie joue un rôle prépondérant en matière de changement climatique et représente environ 60% du total des émissions mondiales de gaz à effet de serre.7La part des énergies renouvelables dans le marché mondial de la production d'énergie devrait croître à un taux annuel composé de 8,5% entre 2019 et 2027 : difficile dès lors pour les investisseurs d'ignorer une telle opportunité.8

1Forum Économique Mondial, Global Shapers Survey, http://www.shaperssurvey2017.org/static/data/WEF_GSC_Annual_Survey_2017.pdf
2Accenture, 2012, The “Greater” Wealth Transfer: Capitalizing on the Intergenerational Shift in Wealth
3Allianz Life, ESG Investor Sentiment Survey, Mai 2019, https://www.allianzlife.com/-/media/files/allianz/pdfs/esg-white-paper.pdf
4Source : Lyxor International Asset Management. Données au 31/10/2019.
5Accenture, Millennials & Money, https://www.accenture.com/t20171219T131118Z__w__/us-en/_acnmedia/PDF-68/Accenture-Millennials-and-Money-Millennial-Next-Era-Wealth-Management.pdf
6McKinsey, Delivering through Diversity, janvier 2018. Une analyse de la performance financière a montré que, par rapport aux entreprises du quatrième quartile, la probabilité que celles du premier quartile surperforment leurs concurrents nationaux en termes de marge EBIT est supérieure de 21%. Elles ont en outre 27% plus de chances d’afficher une performance de premier plan à l’échelle de leur secteur en termes de création de valeur à long terme, telle que mesurée par la marge bénéficiaire économique (bénéfice net d’exploitation moins la charge fiscale ajustée – [capital investi x coût moyen pondéré du capital]). L’analyse a porté sur plus de 1.000 entreprises dans 12 pays. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des résultats futurs.
7Site web des Nations Unies sur les ODD, octobre 2019
8Source : RobecoSAM, Alternative Energy RobecoSAM, Quarterly Update, T1 2019.

Informations importantes

POUR INVESTISSEURS QUALIFIÉS UNIQUEMENT – Ce document est réservé et ne peut être remis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

Ce document a été fourni par Lyxor International Asset Management qui est seul responsable de son contenu.

La publication de ce document ne constitue pas un acte de distribution de placements collectifs de capitaux en Suisse au sens de la Loi suisse sur les placements collectifs de capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

Les intermédiaires financiers (y compris en particulier les représentants de banques privées ou les gestionnaires de fortune indépendants, Intermédiaires) sont tenus d’observer les exigences réglementaires strictes de la LPCC qui s’appliquent à toute activité de distribution de placements collectifs étrangers en Suisse. Il est de la seule responsabilité de chaque Intermédiaire de s’assurer (i) que toutes ces exigences soient remplies avant que l’Intermédiaire ne distribue les Fonds présentés dans ce document et (ii) sinon, qu’il ne mène aucune activité qui pourrait être constitutive d’une forme de distribution de placements collectifs de capitaux en Suisse telle que définie à l’art. 3 LPCC et dans son ordonnance d’application.

L’information contenue dans ce document est donnée uniquement en date du présent document et n’est pas mise à jour à une date ultérieure.

Ce document a été élaboré dans un but exclusivement informatif et ne constitue ni une offre, ni une invitation à faire une offre, ni une sollicitation ou une recommandation d’investissement dans un quelconque placement collectif de capitaux. Ce document ne constitue ni un prospectus au sens de l’article 652a ou de l’article 1156 du Code des obligations suisse, ni un prospectus de cotation au sens des règles de cotation de la SIX Swiss Exchange plate-forme de négociation au sens de la Loi fédérale sur l’infrastructure des marchés financiers du 19 juin 2015 (telle qu’amendée de temps à autre, LIMF), ni un prospectus simplifié, ni un document d'information clé pour l’investisseur, ni un prospectus tels que définis dans la LPCC.

Tout investissement dans un placement collectif de capitaux comporte des risques qui sont décrits dans le prospectus ou la notice d’offre. Avant toute décision d’investissement il est recommandé de lire intégralement le prospectus ou la notice d’offre et de porter une attention spécifique aux avertissements et informations relatifs aux risques.

Tout benchmark/ indice de référence mentionné dans ce document est fourni dans un but informatif uniquement.

Ce document n’est pas le résultat d’une analyse financière et n’est donc pas soumis à la « Directive visant à garantir l’indépendance de la recherche financière » émise par l’Association suisse des banquiers.

Ce document ne contient pas de recommandations ni de conseils personnalisés et n’a pas pour vocation à se substituer aux conseils d’un professionnel en matière d’investissement dans des produits financiers.

Disclaimer Recherche
Lyxor International Asset Management (LIAM) est une société de gestion française agréée par l’Autorité des marchés financiers et conforme aux dispositions des Directives OPCVM (2009/65/CE) et AIFM (2011/61/EU). Société Générale est un établissement de crédit (banque) français agréé par l’Autorité de contrôle prudentiel.Lyxor International Asset Management (LIAM) ou Lyxor Asset Management (LAM) peuvent ou ont pu entretenir des relations commerciales avec des entreprises couvertes par les rapports de recherche. En conséquence, les investisseurs doivent etre informés que LIAM, LAM, ou leurs employés, peuvent avoir un conflit d’intérêt susceptible de porter atteinte à l’objectivité de ce rapport. Dans le cadre de la prise de décision d’investissement, les investisseurs doivent considérer ce rapport comme un facteur individuel. Merci de vous référer à l’appendice de ce document pour la ou les certification(s) du ou des analyste(s), des informations importantes et les disclaimers. Ou consulter notre page web dediée www.lyxoretf.com/compliance.

Conflit d’intérêt
Le contenu de cette page reflète les vues, opinions et recommandations de la recherche cross-asset de Lyxor Asset Management ("LAM") et des analystes et stratégistes de la recherche ETF de Lyxor International Asset Management ("LIAM"). Dans la mesure où cette recherche recouvre des idées d’investissement fondées sur des vues macroéconomiques de conditions de marchés ou de valeur relative, elle peut être différente des opinions et recommandations fondamentales de la recherche cross-asset et de la recherche ETF présentées dans les rapports de recherche sur des secteurs ou entreprises produits par la recherche cross-asset ou la recherche ETF, ainsi que des vues et opinions d’autres départements de LAM, LIAM et de leurs filiales. Les analystes et/ou stratégistes de la recherche cross-asset Lyxor et de la recherche ETF consultent périodiquement les équipes commerciales et les équipes de gestion de LIAM ou LAM à propos d’informations sur le marché, incluant, mais ne se limitant pas, à l’établissement des cours, des niveaux de spreads et de l’activité de négociation des ETF répliquant des indices actions, obligataires et sur matières premières. Les tables de négociation peuvent négocier ou avoir négocié en tant que principal sur la base de vues et rapports des analystes de recherche. Lyxor a des politiques et procédure de recherche obligatoires qui sont raisonnablement conçues pour (i) s’assurer que les faits présentés dans les rapports de recherche sont fondés sur des informations fiables et (ii) pour éviter la diffusion sélective et non appropriée de rapports de recherche. En outre, les analystes de recherche reçoivent une rétribution sur la base, en partie, de la qualité et de la précision de leur analyse, des retours formulés par les clients, de facteurs concurrentiels et de l’ensemble des revenus de LIAM ou LAM, inclus les revenus des frais de gestion, des frais de conseil en gestion et des commissions de distribution.