16 Feb 2021

Les véhicules électriques dans l'écosystème "Future Mobility"

Banner-image

A des fins de Marketing - POUR INVESTISSEURS QUALIFIÉS UNIQUEMENT – Ce document est réservé et ne peut être remis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

Le 10 février, Lyxor a organisé une webconférence sur la mobilité du futur avec la participation d’un expert de cette thématique, Lukas Neckermann et de Neeraj Kumar, de MSCI. Nous vous proposons de retrouver les points-clés de leurs échanges ci-dessous ou d’accéder au replay.

22020 a été une année remarquable pour la mobilité du futur, et plus particulièrement pour la voiture électrique. Le constructeur américain de voitures électriques Tesla a vu son cours de bourse progresser de 695%. Il s'est ainsi retrouvé propulsé à la cinquième place de l'indice S&P 500. Le constructeur chinois de voitures électriques Nio, moins célèbre certes, a lui aussi vu son cours de bourse augmenter dans des proportions similaires (+ 1.100%).*

Toutefois, du point de vue d'un investisseur, la mobilité du futur ne se résume pas à la voiture électrique. L'indice MSCI ACWI IMI Future Mobility, qui est diversifié de manière à couvrir tout l'écosystème de la mobilité, affiche une progression de 66% depuis février 2020.*

Lukas Neckermann, le directeur général de Neckermann Strategic Advisors et auteur de « The Mobility Revolution », explique la logique de cette course au transport de demain, plus intelligent et plus respectueux de l'environnement.

Une nouvelle chaîne de valeur

Lukas Neckermann

Le thème de la mobilité du futur s'accompagne d'une chaîne de valeur entièrement nouvelle et radicalement différente de celle de la vieille industrie automobile.

On ne parle plus de fournisseurs de rangs divers, mais bien de systèmes et de données, de cellules et packs de batteries, de gestion de flotte, d'opérateurs de mobilité et d'agrégateurs de mobilité. C'est une tout autre histoire et il existe des opportunités à saisir pour les investisseurs dans tous les maillons de la chaîne associée au thème.

Au sein de chacun de ces maillons, il y a énormément de valeur qui est en train d'être générée. Nous dénombrons plus de 900 entreprises et pensons que la chaîne de valeur approchera le milliard de dollars à l'horizon 2030[1]. Les États-Unis, l'Allemagne et le Royaume-Uni sont à la pointe de cet essor et des pays comme la France, Israël et la Chine sont en train de combler leur retard.


Quel est le moteur de la thématique "Future Mobility" ?

Cela commence avec la réglementation, selon Lukas Neckermann. Le souci d'améliorer la qualité de l'air et la prise de conscience écologique rendent le passage à la voiture électrique inéluctable. Le Royaume-Uni a récemment annoncé qu'il prévoyait d'interdire la vente de voitures neuves fonctionnant à l'énergie fossile sur son territoire d'ici la fin de la décennie.

Les mesures prises par les villes sont encore plus fortes que celles prises au niveau national. De nombreuses municipalités sont en train de prendre des décisions quant aux types de véhicules autorisés à circuler et l'avenir des voitures traditionnelles s'assombrit. En effet, s'il est interdit de conduire des voitures équipées d'un moteur à combustion interne en ville, aucun intérêt à en posséder une. Le maire d'une ville peut avoir une grande influence sur la politique industrielle.

Il y a également d'autres facteurs. L'un d'entre eux est tout simplement le coût et l'évolution vers une parité des prix entre les véhicules électriques et les véhicules traditionnels. D'après les calculs des experts, cette parité se situe autour de 100 dollars par kWh et, selon les personnes interrogées, elle pourrait devenir une réalité dès 2022-20252.

La parité des prix est déjà une réalité sur le marché des véhicules de flotte. Dans ce domaine, lorsque l'on prend en compte le coût total de détention d'un véhicule, y compris le coût inhérent à la conduite en ville en tablant sur 80 à 240 kilomètres parcourus par jour, et la possibilité de recharger la batterie à moindres frais dans un dépôt, l'achat d'un véhicule électrique est souvent plus intéressant.

D'un pays à l'autre, il y a aussi des différences en termes d'exonérations fiscales et de subventions, qui sont parfois plus importantes pour les véhicules de société.

Comment s'est comporté le marché de la voiture électrique en 2020 ?

L'année 2020 a été une très bonne année pour la voiture électrique. Les ventes de voitures hybrides et électriques en Europe ont représenté 22,4% du total des ventes de voitures neuves en 2020, contre 6% en 2018. 

Nous avons demandé aux personnes assistant à notre webcast de deviner la part des voitures hybrides et électriques dans le total des ventes de voitures neuves en Europe en 2020. Seulement 13% d'entre elles ont affirmé à juste titre que cette part était supérieure ou égale à 20%. 


Pour nous projeter dans cette année 2021, nous pouvons extrapoler à partir des résultats du quatrième trimestre 2020. Au T4, les véhicules hybrides et électriques ont représenté plus de 30% des nouvelles voitures vendues en Europe[1]. Sur un marché qui a enregistré une baisse spectaculaire du nombre de voitures vendues, il y a eu une hausse considérable de la part des véhicules rechargeables.

Ces chiffres devraient expliquer les valorisations élevées que nous observons et pourquoi il y a un tel intérêt pour ce domaine.

***

Pour retrouver l'intégralité de l'intervention de Lukas Neckermann, veuillez accéder au replay. Vous y découvrirez notamment :

  • Comment discerner les nouveaux constructeurs, les plus intéressants
  • Quelle est la place des constructeurs automobiles historiques tels que BMW
  • Quels sont les maillons de la chaîne de valeur les plus intéressants

***


Comment construire des indices qui capturent la thématique "Future Mobility" ?

Neeraj Kumar

Une fois que l'on a compris l'opportunité que constitue le thème de la mobilité du futur, la question est simple : comment sélectionner des entreprises pour s'y exposer ?
MSCI applique une méthode en cinq étapes pour transformer une idée en indice dans lequel il est possible d'investir. 

  1. Formuler le thème ou son objectif

Pour le thème Mobilité du futur, comme Lukas l'a expliqué, il ne s'agit pas seulement de batteries ou de voitures électriques mais de toute une nouvelle chaîne de valeur qui est apparue. Nous définissons très clairement l'étendue des expositions que nous avons l'intention d'obtenir grâce à notre indice. Ce processus fixe l'objectif de l'indice.

  1. Développer l'objectif de l'indice et préciser les sous-thèmes

Nous étoffons le thème en le décomposant en plusieurs éléments plus restreints. Par exemple, dans le thème de la mobilité du futur, nous incluons les sous-thèmes des batteries, de la mobilité intelligente, de l'économie du partage, des véhicules autonomes et d'autres domaines connexes.

  1. Définir un glossaire pour chaque sous-thème

Pour chacun des sous-thèmes, par exemple celui des batteries, nous définissons un glossaire correspondant en utilisant des techniques de traitement automatique du langage naturel. Cela inclura des produits, des services et des concepts en rapport avec les batteries, élargissant ainsi le sous-thème en un ensemble de mots-clés pertinents.

Nous faisons cela pour chacun des sous-thèmes identifiés à l'étape 2. À la fin de l'étape 3, nous disposons d'un ensemble de mots, de synonymes et de concepts liés au thème et aux sous-thèmes que nous avons fait ressortir à l'étape 2. Ces trois premières étapes correspondent à ce que nous appelons la « modélisation du thème » et interviennent avant toute analyse des entreprises.

Ces thèmes d'investissement peuvent être qualifiés d'« émergents » car ils progressent et évoluent rapidement. Voilà pourquoi nous disposons d'experts sectoriels dans chaque thème qui nous conseillent sur la mise à jour de ce glossaire pour qu'il reste pertinent par rapport à l'objectif de l'indice.

  1. Choisir l'univers de départ et mesurer l'exposition au thème des entreprises

À l'étape 4, nous commençons à examiner les entreprises au sein de notre univers de départ. Pour chaque entreprise, nous faisons le lien entre ses différentes activités économiques et les objectifs du thème. Nous obtenons ainsi un score mettant en évidence le lien entre cette activité et le thème, que nous appelons le « score de pertinence ». À présent, nous pouvons attribuer à chaque entreprise un score compris entre 0 et 1 en fonction de son exposition au thème de la mobilité du futur.

  1. Se servir du score de pertinence pour construire des portefeuilles

Une fois que nous avons attribué un score à chaque entreprise de notre univers de départ reflétant son exposition au thème en question, nous disposons des outils pour sélectionner les titres et les associer de différentes façons, en intégrant les aspects ESG, le tout dans le cadre d'une méthodologie totalement transparente et fondée sur des règles.  

MSCI

Source : MSCI. À des fins d’illustration uniquement. Il ne s'agit pas d'une recommandation.

***

Pour retrouver l'intégralité de l'intervention de Neeraj Kumar, veuillez accédez au replay. Vous y découvriez notamment :

  • Comment MSCI s'appuie sur les techniques de traitement automatique du langage naturel et d'apprentissage automatique pour élaborer des indices thématiques
  • Les règles qui régissent la sélection des titres, l'application de filtres et la pondération au sein des indices thématiques.

 ***

Le point de vue de Lyxor

Notre monde change. Les avancées technologiques, l'évolution économique et l’urgence climatique bouleversent le quotidien de milliards de personnes. Votre portefeuille va-t-il suivre ? 

Chacun de ces ETF thématiques repose sur une approche unique, la combinaison de connaissances humaines et de techniques de pointe en matière de science des données et d’intelligence artificielle, qui permet d’identifier les entreprises clés et de faire profiter à votre portefeuille au fil du temps. Pionniers des ETF et forts de notre tradition d’innovation, nous avons été encore plus loin en créant des fonds portant un nouveau regard sur le monde.

Nous sommes convaincus que cet éventail d’ETF vous permettra d’optimiser l’exposition de votre portefeuille aux tendances du futur.

Le TFE visé pour ces ETF thématiques s’établit à 0,45%, mais a été provisoirement abaissé à 0,15% jusqu’en septembre 2021.

Sans oublier que les ETF présentent un risque de perte en capital ainsi que d’autres risques détaillés ci-dessous.

*Source : Lyxor International Asset Management. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des résultats futurs.

*Source : Lyxor International Asset Management. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des résultats futurs.

1Neckermann Strategic Advisors, 2021

2Neckermann Strategic Advisors research; Deloitte, BNEF, McKinsey, UBS, Insideevs.com, thedriven.io

3EV sales figures from ACEA, Statista, EV-Volumes.com

LES RISQUES LIÉS À L’INVESTISSEMENT
RISQUE DE PERTE EN CAPITAL : Les ETF sont des instruments de réplication : leur profil de risque est similaire à celui d’un investissement direct dans l’Indice sous-jacent. Le capital des investisseurs est entièrement à risque et il se peut que ces derniers ne récupèrent pas le montant initialement investi.
RISQUE DE REPLICATION : Les objectifs du fonds peuvent ne pas être atteints si des événements inattendus surviennent sur les marchés sous-jacents et ont un impact sur le calcul de l’indice et l’efficacité de la réplication du fonds.
RISQUE DE CONTREPARTIE : Dans le cas des ETF synthétiques, les investisseurs sont exposés aux risques découlant de l’utilisation d’un Swap de gré à gré avec la Société Générale. Conformément à la réglementation OPCVM, l’exposition à la Société Générale ne peut pas dépasser 10% des actifs totaux du fonds. Les ETF à réplication physique peuvent être exposés au risque de contrepartie s'ils ont recours au prêt de titres. 
RISQUE SOUS-JACENT : L’Indice sous-jacent d’un ETF Lyxor peut être complexe et volatil. Dans le cas des investissements en matières premières, l’Indice sous-jacent est calculé par rapport aux contrats futures sur matières premières, ce qui expose l’investisseur à un risque de liquidité lié aux coûts, par exemple de portage et de transport. Les ETF exposés aux Marchés émergents comportent un risque de perte potentielle plus élevé que ceux qui investissent dans les Marchés développés, car ils sont exposés à de nombreux risques imprévisibles inhérents à ces marchés. 
RISQUE DE CHANGE : Les ETF peuvent être exposés au risque de change s’ils sont libellés dans une devise différente de celle de l’Indice sous-jacent qu’ils répliquent. Cela signifie que les fluctuations des taux de change peuvent avoir un impact positif ou négatif sur les rendements. 
RISQUE DE LIQUIDITE : La liquidité est fournie par des teneurs de marché enregistrés sur les bourses où les ETF sont cotés, en ce compris la Société Générale. La liquidité sur les bourses peut être limitée du fait d’une suspension du marché sous-jacent représenté par l’Indice sous-jacent suivi par l’ETF, d’une erreur des systèmes de l’une des bourses concernées, de la Société Générale ou d’autres teneurs de marché, ou d’une situation ou d’un événement exceptionnel(le).
RISQUE DE CONCENTRATION : Les ETF thématiques et Smart Beta sélectionnent des titres actions et obligations pour leur portefeuille sur la base d’un indice d’origine de référence. Dans le cas où les règles de sélection sont particulièrement strictes, le portefeuille peut être plus concentré et le risque est réparti sur moins de titres que l’indice d’origine.

Informations importantes

Ce document a été fourni par Lyxor International Asset Management qui est seul responsable de son contenu.

Nom du fonds Nom du compartiment Pays de domicile
Lyxor Index Fund Lyxor MSCI Smart Cities ESG Filtered (DR) UCITS ETF - Acc Luxembourg
Lyxor Index Fund Lyxor MSCI Future Mobility ESG Filtered (DR) UCITS ETF - Acc Luxembourg
Lyxor Index Fund Lyxor MSCI Disruptive Technology ESG Filtered (DR) UCITS ETF - Acc Luxembourg
Lyxor Index Fund Lyxor MSCI Digital Economy ESG Filtered (DR) UCITS ETF - Acc Luxembourg
Lyxor Index Fund Lyxor MSCI Millennials ESG Filtered (DR) UCITS ETF - Acc Luxembourg

Ce document est réservé et ne peut être transmis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les placements collectifs de capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).Les parts ou actions du fonds ne sont pas enregistrées au titre de l’U.S Securities Act of 1933 et ne peuvent être offertes ou vendues directement ou indirectement aux Etats-Unis d’Amérique ou au bénéfice d‘une « US Person » (tel que ce terme est défini dans la Regulation S au titre de la loi américaine Securities Act de 1933, tel que modifiée, et/ou toute personne qui ne tombe pas dans la définition de « Non-United States Person » au sens de la Section 4.7(a)(1)(iv) des règles de la U.S. Commodity Futures Trading Commission).Aucun régulateur américain (que ce soit au niveau fédéral ou au niveau d’un Etat) n’a examiné ni approuvé ce document ni aucun autre document relatif au fonds. Toute déclaration contraire constituerait une infraction pénale aux Etats-Unis. 
La performance historique ne représente pas un indicateur de performance actuelle ou future. Les données de performance ne tiennent pas compte des commissions et frais perçus lors de l'émission et du rachat des parts. Les intermédiaires financiers (y compris en particulier les représentants de banques privées ou les gestionnaires de fortune indépendants, Intermédiaires) sont tenus d’observer les exigences réglementaires strictes de la LPCC qui s’appliquent à toute activité de distribution de placements collectifs étrangers en Suisse. Il est de la seule responsabilité de chaque Intermédiaire de s’assurer (i) que toutes ces exigences soient remplies avant que l’Intermédiaire ne distribue les Fonds présentés dans ce document et (ii) sinon, qu’il ne mène aucune activité qui pourrait être constitutive d’une forme de distribution de placements collectifs de capitaux en Suisse telle que définie à l’art. 3 LPCC et dans son ordonnance d’application.
 
L’information contenue dans ce document est donnée uniquement en date du présent document et n’est pas mise à jour à une date ultérieure. 
Ce document a été élaboré dans un but exclusivement informatif et ne constitue ni une offre, ni une invitation à faire une offre, ni une sollicitation ou une recommandation d’investissement dans un quelconque placement collectif de capitaux. Ce document ne constitue ni un prospectus au sens de l’article 652a ou de l’article 1156 du Code des obligations suisse, ni un prospectus de cotation au sens des règles de cotation de la SIX Swiss Exchange plate-forme de négociation au sens de la Loi fédérale sur l’infrastructure des marchés financiers du 19 juin 2015 (telle qu’amendée de temps à autre, LIMF), ni un prospectus simplifié, ni un document d'information clé pour l’investisseur, ni un prospectus tels que définis dans la LPCC.
Tout investissement dans un placement collectif de capitaux comporte des risques qui sont décrits dans le prospectus ou la notice d’offre. Avant toute décision d’investissement il est recommandé de lire intégralement le prospectus ou la notice d’offre et de porter une attention spécifique aux avertissements et informations relatifs aux risques. 
Tout benchmark/ indice de référence mentionné dans ce document est fourni dans un but informatif uniquement. 
Ce document n’est pas le résultat d’une analyse financière et n’est donc pas soumis à la « Directive visant à garantir l’indépendance de la recherche financière » émise par l’Association suisse des banquiers. 
Ce document ne contient pas de recommandations ni de conseils personnalisés et n’a pas pour vocation à se substituer aux conseils d’un professionnel en matière d’investissement dans des produits financiers.Le Représentant et le Service de paiement du/des Fonds en Suisse est Société Générale, Paris, succursale de Zurich, Talacker 50, 8001 Zurich. Le prospectus ou la notice d’offre, le document d’information clé pour l’investisseur, le règlement de gestion, les statuts et/ou tout autre document constitutif ainsi que les rapports annuels et semi-annuels sont disponibles sans frais auprès du Représentant en Suisse. 

Disclaimer Recherche
Lyxor International Asset Management (LIAM) est une société de gestion française agréée par l’Autorité des marchés financiers et conforme aux dispositions des Directives OPCVM (2009/65/CE) et AIFM (2011/61/EU). Société Générale est un établissement de crédit (banque) français agréé par l’Autorité de contrôle prudentiel.Lyxor International Asset Management (LIAM) ou Lyxor Asset Management (LAM) peuvent ou ont pu entretenir des relations commerciales avec des entreprises couvertes par les rapports de recherche. En conséquence, les investisseurs doivent etre informés que LIAM, LAM, ou leurs employés, peuvent avoir un conflit d’intérêt susceptible de porter atteinte à l’objectivité de ce rapport. Dans le cadre de la prise de décision d’investissement, les investisseurs doivent considérer ce rapport comme un facteur individuel. Merci de vous référer à l’appendice de ce document pour la ou les certification(s) du ou des analyste(s), des informations importantes et les disclaimers. Ou consulter notre page web dediée lyxoretf.com/compliance.

LIAM sales group disclaimer
Ce message est produit par le département de vente de LIAM et non pas de la Recherche cross-asset. Ce message est destiné exclusivement à des investisseurs agissant pour compte propre et appartenant à la classification « contreparties éligibles » ou « clients professionnels ». Il ne s’adresse pas à des investisseurs particuliers. Ce document ne peut être pas qualifié de recherche indépendante sur les investissements et doit être considéré comme une communication marketing même s’il contient une référence de recherche. Consultez notre page web dediée ici : www.lyxoretf.com/compliance.

Conflit d’intérêt
Le contenu de cette page reflète les vues, opinions et recommandations de la recherche cross-asset de Lyxor Asset Management ("LAM") et des analystes et stratégistes de la recherche ETF de Lyxor International Asset Management ("LIAM"). Dans la mesure où cette recherche recouvre des idées d’investissement fondées sur des vues macroéconomiques de conditions de marchés ou de valeur relative, elle peut être différente des opinions et recommandations fondamentales de la recherche cross-asset et de la recherche ETF présentées dans les rapports de recherche sur des secteurs ou entreprises produits par la recherche cross-asset ou la recherche ETF, ainsi que des vues et opinions d’autres départements de LAM, LIAM et de leurs filiales. Les analystes et/ou stratégistes de la recherche cross-asset Lyxor et de la recherche ETF consultent périodiquement les équipes commerciales et les équipes de gestion de LIAM ou LAM à propos d’informations sur le marché, incluant, mais ne se limitant pas, à l’établissement des cours, des niveaux de spreads et de l’activité de négociation des ETF répliquant des indices actions, obligataires et sur matières premières. Les tables de négociation peuvent négocier ou avoir négocié en tant que principal sur la base de vues et rapports des analystes de recherche. Lyxor a des politiques et procédure de recherche obligatoires qui sont raisonnablement conçues pour (i) s’assurer que les faits présentés dans les rapports de recherche sont fondés sur des informations fiables et (ii) pour éviter la diffusion sélective et non appropriée de rapports de recherche. En outre, les analystes de recherche reçoivent une rétribution sur la base, en partie, de la qualité et de la précision de leur analyse, des retours formulés par les clients, de facteurs concurrentiels et de l’ensemble des revenus de LIAM ou LAM, inclus les revenus des frais de gestion, des frais de conseil en gestion et des commissions de distribution.


© 2021 LYXOR INTERNATIONAL ASSET MANAGEMENT ALL RIGHT.