04 Déc 2018

« Ghosn Baby Ghosn » – Que se passe-t-il quand la gouvernance fait défaut ?

Banner-image

A des fins de Marketing

POUR INVESTISSEURS QUALIFIÉS UNIQUEMENT – Ce document est réservé et ne peut être remis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

francois millet

François Millet

Responsable du Développement Produits ETF et Gestion indicielle
Lyxor Asset Management

Quand la gouvernance fait défaut, les portefeuilles sont exposés à des pertes. François Millet, Responsable du Développement Produits ETF et Gestion indicielle, présente les ETF qui permettent de faire la différence, à la fois sur le plan personnel et sociétal.

Accident de leadership

La nouvelle est tombée le 19 novembre : Carlos Ghosn, PDG de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, a été arrêté pour soupçon de fraude fiscale, ayant apparemment caché une partie de son salaire au fisc japonais, et d’abus de biens sociaux. Énorme choc pour la communauté des affaires, où Carlos Ghosn était depuis longtemps considéré comme un chef d’entreprise accompli après son rôle majeur dans le redressement de Renault et Nissan dans les années 1990 et 2000.

Depuis l’annonce de son arrestation, Ghosn a été limogé de ses fonctions de Président de Nissan et de Mitsubishi Motors, mais il reste à la tête de Renault dans la fonction de Président-Directeur général, dans l’attente de plus de clarté quant aux chefs d’accusation. Les actions de Nissan, Renault SA et Mitsubishi Motors ont chuté respectivement de 3,4%, 4,5% et 3,4% depuis que le scandale a éclaté et n’ont pas encore effacé leurs pertes.1

Bien qu’ils soient imprévus, ces événements ne sont pas totalement exceptionnels : que faire, alors, pour mieux maîtriser la gouvernance au sein de votre portefeuille ?

L’importance du G(gouvernance) dans l’ESG

Souvent à la une des médias en ce moment, les impacts dévastateurs du réchauffement climatique ont tendance à davantage focaliser notre attention sur l’aspect environnemental (E) de l’ESG. Pourtant, la situation actuelle illustre précisément pourquoi il est important que les investisseurs prêtent également attention à la gouvernance.

Si vous investissez dans un fonds qui contient des centaines, sinon des milliers de valeurs, on vous pardonnera volontiers de ne pas avoir le temps ou l’expertise nécessaire pour conduire une due diligence ESG approfondie sur chaque ligne du portefeuille. La bonne nouvelle est qu’il existe des spécialistes qui possèdent ce type de savoir-faire. Lorsque nous avons choisi la stratégie sous-jacente de nos ETF ESG, nous avons décidé de conclure un partenariat avec notre fournisseur d'indices et expert en recherche ESG, MSCI.

MSCI s’appuie sur plus de 40 ans d'expérience dans la collecte, le nettoyage et la standardisation des données sur les politiques ESG. Dans sa série d’indices de référence ESG Leaders, construite à partir d'une méthodologie « best-in-class », MSCI sélectionne les entreprises assorties des meilleures notes ESG dans chaque secteur en visant une représentation sectorielle égale à 50% de celle de l’indice parent.

À ce niveau déjà, ni Nissan ni Mitsubishi Motors ne remplissent pas les critères qui leur permettraient d’intégrer les indices ESG Leaders, car MSCI leur attribue à chacun une note ESG de CCC, la pire qui soit. Dans le cas de Nissan, cette mauvaise note est principalement due à des défaillances en matière de sécurité et de gouvernance, ainsi qu’à des falsifications de tests d'émission. Mitsubishi Motors rencontre le même type de problèmes dans le domaine de l’éthique professionnelle, sur fond de fraude et d'un scandale de manipulation de tests relatifs au carburant.

Graph

Source du graphique : MSCI, novembre 2018. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs.

Pourquoi il est important d’en faire plus

C’est ici que les choses deviennent intéressantes. Dans le système de notes ESG de MSCI, Renault est relativement bien classé. Le constructeur obtient une note de A, inférieure à AAA et AA, mais assez pour figurer dans les indices MSCI ESG Leaders européens, dont un sert de référence à un autre fournisseur d’ETF en Europe.

Chez Lyxor, nous avons toutefois décidé d’en faire plus, en nous basant sur la série d'indices ESG Trend Leaders de MSCI. Ces derniers intègrent des entreprises qui non seulement obtiennent une bonne note ESG, mais qui présentent en plus une dynamique, ou tendance, positive en la matière. Autrement dit, une entreprise dont la note ESG s’améliore sur une période de un an a plus de chances de figurer dans un de ces indices, et inversement.

Ce qui nous ramène au cas de Renault. Il se trouve qu’en raison « d’inquiétudes quant à d'éventuels conflits d'intérêts liés à la fonction du Président Carlos Ghosn » et d’autres préoccupations concernant les pratiques de gouvernance, en lien avec la structure actionnariale complexe du groupe, MSCI a rétrogradé Renault cette année de AA à A, avant même que le scandale éclate.

Graph

Source du graphique : MSCI, novembre 2018. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs.

L’unique facteur de risque identifié par la recherche ESG de MSCI et qui a justifié la baisse de la note de Renault était la gouvernance d'entreprise. Cette dégradation ayant réduit la note globale de Renault, celui-ci ne figurait pas dans les indices MSCI ESG Trend Leaders répliqués par nos ETF World ESG et EMU ESG. Aucun des trois constructeurs impliqués dans ce scandale n’appartenait à nos ETF MSCI ESG Trend Leaders.

Table

Source : Lyxor International Asset Management, Bloomberg. Données pour la période courant du 16/11/2018 au 27/11/2018. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs.

Pourquoi choisir l’approche ESG de Lyxor ?

Les indices de référence MSCI ESG Trend Leaders sont conçus pour identifier les entreprises présentant un profil ESG robuste, mais disposant également de moyens pour améliorer leur performance ESG. Cet aspect supplémentaire permet de repérer et d'écarter des entreprises controversées grâce à l’examen de leur tendance en matière d’ESG. Les entreprises qui s’engagent pour améliorer le monde qui les entoure ont dès lors plus de chances de figurer dans ces indices. Les données de MSCI indiquent que la performance potentielle est davantage stimulée en valorisant la dynamique ESG des entreprises qu’en écartant les moins performantes ou en privilégiant simplement celles qui obtiennent une note ESG élevée.

Notre gamme d’ETF Lyxor MSCI ESG Trend Leaders est à la fois :

  • Large : possibilité d’exposition aux marchés mondiaux, européens (UEM), américain et émergents1
  • Innovante : notre méthodologie va plus loin en considérant non seulement la note, mais aussi la dynamique ESG
  • Unique : les seuls ETF européens offrant une réplication de ces indices1

Ces stratégies excluent les entreprises des secteurs de l’armement, des boissons alcoolisées, du tabac, des jeux et de l'énergie nucléaire.

Cet article est à titre informatif uniquement et ne doit pas être considéré comme un conseil d'investissement. Lyxor ETF n’approuve en aucune manière les sociétés mentionnées dans cet article. Capital à risque. Veuillez lire notre Avertissement de risque ci-dessous.

1Source: Lyxor International Asset Management, Bloomberg. Données du 16/11/2018 au 27/11/2018.

2Source: Lyxor International Asset Management, MSCI, au 26 Novembre 2018. La composition des fonds des peer groups s'opère sur une base équipondérée. La performance passée ne préjuge pas des rendements futurs. Ceci vaut également pour les données historiques de marché.

Importantes informations

POUR INVESTISSEURS QUALIFIÉS UNIQUEMENT – Ce document est réservé et ne peut être remis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

Ce document a été fourni par Lyxor International Asset Management qui est seul responsable de son contenu.

MULTI UNITS LUXEMBOURG - Lyxor MSCI World ESG Trend Leaders (DR) UCITS ETF - Acc, domicilié au Luxembourg, MULTI UNITS LUXEMBOURG - Lyxor MSCI EM ESG Trend Leaders UCITS ETF - Acc, domicilié au Luxembourg sont des placements collectifs de capitaux dont la distribution, en Suisse à des investisseurs non qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC), n’a pas été approuvée par l’Autorité suisse de surveillance des marchés financiers FINMA (FINMA) selon l’article 120 de la LPCC. En conséquence les fonds non-enregistrés ne peuvent être offerts en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la LPCC et son ordonnance d’application.

Ce document est réservé et ne peut être transmis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les placements collectifs de capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

Les intermédiaires financiers (y compris en particulier les représentants de banques privées ou les gestionnaires de fortune indépendants, Intermédiaires) sont tenus d’observer les exigences réglementaires strictes de la LPCC qui s’appliquent à toute activité de distribution de placements collectifs étrangers en Suisse. Il est de la seule responsabilité de chaque Intermédiaire de s’assurer (i) que toutes ces exigences soient remplies avant que l’Intermédiaire ne distribue les Fonds présentés dans ce document et (ii) sinon, qu’il ne mène aucune activité qui pourrait être constitutive d’une forme de distribution de placements collectifs de capitaux en Suisse telle que définie à l’art. 3 LPCC et dans son ordonnance d’application. L’information contenue dans ce document est donnée uniquement en date du présent document et n’est pas mise à jour à une date ultérieure. Ce document a été élaboré dans un but exclusivement informatif et ne constitue ni une offre, ni une invitation à faire une offre, ni une sollicitation ou une recommandation d’investissement dans un quelconque placement collectif de capitaux. Ce document ne constitue ni un prospectus au sens de l’article 652a ou de l’article 1156 du Code des obligations suisse, ni un prospectus de cotation au sens des règles de cotation de la SIX Swiss Exchange plate-forme de négociation au sens de la Loi fédérale sur l’infrastructure des marchés financiers du 19 juin 2015 (telle qu’amendée de temps à autre, LIMF), ni un prospectus simplifié, ni un document d'information clé pour l’investisseur, ni un prospectus tels que définis dans la LPCC. Tout investissement dans un placement collectif de capitaux comporte des risques qui sont décrits dans le prospectus ou la notice d’offre. Avant toute décision d’investissement il est recommandé de lire intégralement le prospectus ou la notice d’offre et de porter une attention spécifique aux avertissements et informations relatifs aux risques. Tout benchmark/ indice de référence mentionné dans ce document est fourni dans un but informatif uniquement. Ce document n’est pas le résultat d’une analyse financière et n’est donc pas soumis à la « Directive visant à garantir l’indépendance de la recherche financière » émise par l’Association suisse des banquiers. Ce document ne contient pas de recommandations ni de conseils personnalisés et n’a pas pour vocation à se substituer aux conseils d’un professionnel en matière d’investissement dans des produits financiers.

Le Représentant et le Service de paiement du/des fonds en Suisse est Société Générale, Paris, succursale de Zurich, Talacker 50, 8001 Zurich. Le prospectus ou la notice d’offre, le document d’information clé pour l’investisseur, le règlement de gestion, les statuts et/ou tout autre document constitutif ainsi que les rapports annuels et semi-annuels sont disponibles sans frais auprès du Représentant en Suisse. S’agissant des parts/actions du/des Fonds distribuées en ou à partir de la Suisse, le lieu d’exécution et le for sont au siège du Représentant en Suisse.

Conflit d’intérêt

Le contenu de cette page reflète les vues, opinions et recommandations de la recherche cross-asset de Lyxor Asset Management ("LAM") et des analystes et stratégistes de la recherche ETF de Lyxor International Asset Management ("LIAM"). Dans la mesure où cette recherche recouvre des idées d’investissement fondées sur des vues macroéconomiques de conditions de marchés ou de valeur relative, elle peut être différente des opinions et recommandations fondamentales de la recherche cross-asset et de la recherche ETF présentées dans les rapports de recherche sur des secteurs ou entreprises produits par la recherche cross-asset ou la recherche ETF, ainsi que des vues et opinions d’autres départements de LAM, LIAM et de leurs filiales. Les analystes et/ou stratégistes de la recherche cross-asset Lyxor et de la recherche ETF consultent périodiquement les équipes commerciales et les équipes de gestion de LIAM ou LAM à propos d’informations sur le marché, incluant, mais ne se limitant pas, à l’établissement des cours, des niveaux de spreads et de l’activité de négociation des ETF répliquant des indices actions, obligataires et sur matières premières. Les tables de négociation peuvent négocier ou avoir négocié en tant que principal sur la base de vues et rapports des analystes de recherche. Lyxor a des politiques et procédure de recherche obligatoires qui sont raisonnablement conçues pour (i) s’assurer que les faits présentés dans les rapports de recherche sont fondés sur des informations fiables et (ii) pour éviter la diffusion sélective et non appropriée de rapports de recherche. En outre, les analystes de recherche reçoivent une rétribution sur la base, en partie, de la qualité et de la précision de leur analyse, des retours formulés par les clients, de facteurs concurrentiels et de l’ensemble des revenus de LIAM ou LAM, inclus les revenus des frais de gestion, des frais de conseil en gestion et des commissions de distribution.