11 Mar 2019

Suivez les sociétés à la pointe du changement en matière d’ESG

Banner-image

A des fins de Marketing

POUR INVESTISSEURS QUALIFIÉS UNIQUEMENT – Ce document est réservé et ne peut être remis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

Notre offre et nos pratiques ESG ne cessent de grandir et de s’améliorer, et l’ETF Lyxor MSCI Europe ESG Leaders n’est que le dernier exemple en date. Explications de François Millet, qui est à l'origine de ce changement.

Acquérir une emprise sur la gouvernance

Quand la gouvernance fait défaut, les portefeuilles sont exposés à des pertes. L'un des exemples les plus tristement célèbres dans l'actualité est celui de Carlos Ghosn, l’ancien PDG charismatique de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, été arrêté pour des malversations financières présumées en novembre dernier. Depuis, il est beaucoup question de la gouvernance d’entreprise et des dangers de la concentration excessive du pouvoir aux mains d’une poignée d'individus en l’absence de contre-pouvoirs. Il est possible d’avoir une meilleure emprise sur la gouvernance, mais comment ?

Nouer des partenariats

La réponse, pour ceux qui n'ont pas le temps ou l’expertise nécessaires pour entreprendre un examen approfondi des centaines de valeurs qu'ils ont peut-être en portefeuille, est de s'allier à quelqu'un qui dispose de ce temps et de cette expertise. C'est pourquoi nous avons choisi de mettre en place un partenariat avec MSCI, un fournisseur d'indices et spécialiste de l'analyse ESG, dans le cadre de la gestion de nos ETF ESG.

MSCI s’appuie sur plus de 40 ans d'expérience dans la collecte, le nettoyage et la standardisation des données ESG. Dans sa série d’indices ESG Leaders, construite à partir d'une méthodologie « best-in-class », MSCI sélectionne les entreprises assorties des meilleures notes ESG dans chaque secteur en veillant à ce que la représentation sectorielle soit égale à 50% de celle de l’indice parent.

Ses indices de référence Trend Leaders sont basés sur les mêmes exigences en matière de notes ESG et de représentation sectorielle, mais ils tiennent également compte de la tendance des notes. Une entreprise dont la note s'améliore a davantage de chances d'être sélectionnée dans l'indice, et inversement.

Pourquoi il est important d’en faire plus

À l'opposé, les ETF ISR traditionnels ont tendance à se concentrer uniquement sur les 25% d’entreprises les mieux notées dans chaque secteur. Ils comportent un risque accru en raison de leur moindre diversification, d’une représentation moins fidèle du marché et de biais intra-sectoriels.

Par exemple, dans l’indice MSCI USA SRI, le titre Microsoft représente à lui seul 50% du poids du secteur des technologies de l'information. Cette approche basée sur les 25% d'entreprises les mieux notées se traduit en outre par une surreprésentation des grandes capitalisations. Ce n'est pas toujours une mauvaise idée mais la série Leaders permet d'obtenir une exposition plus globale et plus équilibrée.

Par ailleurs, il convient de s'interroger sur ce que vous voulez faire concrètement de votre argent. Voulez-vous seulement investir dans les meilleurs, ou souhaitez-vous soutenir les entreprises qui font le plus d'efforts et apportent le plus de changements pour améliorer leurs pratiques et leur impact sur le monde qui les entoure ? À long terme, il peut en effet s'avérer plus efficace, et plus utile, d'encourager une dynamique positive.

Valeurs et principes d'intégration

L'une des grandes différences entre les indices ISR et la série des indices Leaders réside dans le mode d'utilisation des filtres. Les indices ISR évitent activement les entreprises incompatibles avec des valeurs ESG spécifiques, de toute évidence celles qui ont un impact social ou environnemental très négatif.

Dans son processus d'investissement, la série des indices Leaders, en revanche, prend en compte davantage de données ESG, et des informations ESG plus significatives. Cette méthodologie vise à améliorer dans des proportions importantes le profil ESG d'un portefeuille et à gérer les risques associés aux activités et aux pratiques controversées, sans altérer pour autant la représentation du marché.

Cela étant, les indices Leaders comportent un filtre d'exclusion, notamment à l'égard des entreprises impliquées dans des scandales liés aux questions ESG ou qui évoluent dans certains secteurs d'activité comme les boissons alcoolisées, les jeux d'argent, le tabac ou l'armement.

La prise de conscience est primordiale

D'après nous, la couverture de l'indice parent à hauteur de 50% procure une exposition plus conforme à celle de l'indice de référence d'origine. L’erreur de suivi est également plus faible. Plusieurs de ces produits ont par ailleurs déjà montré qu'ils pouvaient surperformer leurs équivalents pondérés en fonction de la capitalisation boursière, notamment en Europe*. Nous sommes convaincus que les approches Leaders et Trend Leaders constituent de meilleurs substituts d'exposition aux indices parents que l'indice équivalent ISR. Autrement dit, il est possible d'avoir un impact social positif sur le monde qui vous entoure sans modifier radicalement la structure de votre portefeuille. À l’heure actuelle, aucun autre fournisseur n'offre une exposition à tous ces indices.

Un gérant passif pas si passif...

Nous avons tous le devoir de prendre soin du monde qui nous entoure. En matière d'investissement, cela implique de proposer les meilleurs fonds ESG et de rendre des comptes sur l'impact que nos fonds ont sur l'environnement extérieur, et ce de manière aussi transparente que possible. Mais cela ne s'arrête pas là.

Intégrer la nécessité d'agir de manière juste dans toutes les facettes de notre vie professionnelle et dans la vie des autres est l'une de nos missions fondamentales. Voilà pourquoi, contrairement à la plupart des autres gérants passifs, nous dialoguons directement avec les entreprises pour les inciter à améliorer leurs pratiques en matière de durabilité.

Nous nous efforçons également d'utiliser les droits de vote qui nous sont accordés en tant que grands actionnaires pour influencer les entreprises. En 2018, nous avons voté sur plus de 2 600 résolutions et plus de 14 milliards d’euros de positions en actions. Nous nous sommes opposés à 22% des résolutions et avons voté « contre » au moins une fois dans 77% des assemblées générales auxquelles nous avons assisté. Ces votes portaient la plupart du temps sur des questions telles que la rémunération des dirigeants et des administrateurs, la composition du conseil d'administration et la transparence. Toutefois, notre intention est de devenir encore plus activistes**.

Les gérants passifs ne sont pas astreints au silence, loin de là. Nous pouvons faire entendre notre voix aussi fort que les gérants actifs, si ce n'est plus, lorsqu'il s'agit de garder un œil sur les entreprises et d'influencer leurs dirigeants afin qu'ils agissent au mieux des intérêts des actionnaires, de la société civile et de l'environnement.

*Source : Lyxor International Asset Management, MSCI, Bloomberg, données au 28/02/2019. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des résultats futurs. ** Source : Lyxor International Asset Management, au 31 décembre 2018. Dont 19,6 milliards d’euros d'encours conseillés.

Informations importantes
POUR INVESTISSEURS QUALIFIÉS UNIQUEMENT – Ce document est réservé et ne peut être remis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

Ce document a été fourni par Lyxor International Asset Management qui est seul responsable de son contenu.

Multi Units Luxembourg- Lyxor MSCI Europe ESG Leaders (DR) UCITS ETF , domicilié au Luxembourg est un placement collectif de capitaux dont la distribution, en Suisse à des investisseurs non qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les Placements Collectifs de Capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC), n’a pas été approuvée par l’Autorité suisse de surveillance des marchés financiers FINMA (FINMA) selon l’article 120 de la LPCC. En conséquence les fonds non-enregistrés ne peuvent être offerts en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la LPCC et son ordonnance d’application.

Ce document est réservé et ne peut être transmis en Suisse qu’à des investisseurs qualifiés tels que définis dans la Loi suisse sur les placements collectifs de capitaux du 23 juin 2006 (telle qu’amendée de temps à autre, LPCC).

Les intermédiaires financiers (y compris en particulier les représentants de banques privées ou les gestionnaires de fortune indépendants, Intermédiaires) sont tenus d’observer les exigences réglementaires strictes de la LPCC qui s’appliquent à toute activité de distribution de placements collectifs étrangers en Suisse. Il est de la seule responsabilité de chaque Intermédiaire de s’assurer (i) que toutes ces exigences soient remplies avant que l’Intermédiaire ne distribue les Fonds présentés dans ce document et (ii) sinon, qu’il ne mène aucune activité qui pourrait être constitutive d’une forme de distribution de placements collectifs de capitaux en Suisse telle que définie à l’art. 3 LPCC et dans son ordonnance d’application.

L’information contenue dans ce document est donnée uniquement en date du présent document et n’est pas mise à jour à une date ultérieure.

Ce document a été élaboré dans un but exclusivement informatif et ne constitue ni une offre, ni une invitation à faire une offre, ni une sollicitation ou une recommandation d’investissement dans un quelconque placement collectif de capitaux. Ce document ne constitue ni un prospectus au sens de l’article 652a ou de l’article 1156 du Code des obligations suisse, ni un prospectus de cotation au sens des règles de cotation de la SIX Swiss Exchange plate-forme de négociation au sens de la Loi fédérale sur l’infrastructure des marchés financiers du 19 juin 2015 (telle qu’amendée de temps à autre, LIMF), ni un prospectus simplifié, ni un document d'information clé pour l’investisseur, ni un prospectus tels que définis dans la LPCC.

Tout investissement dans un placement collectif de capitaux comporte des risques qui sont décrits dans le prospectus ou la notice d’offre. Avant toute décision d’investissement il est recommandé de lire intégralement le prospectus ou la notice d’offre et de porter une attention spécifique aux avertissements et informations relatifs aux risques.

Tout benchmark/ indice de référence mentionné dans ce document est fourni dans un but informatif uniquement.

Ce document n’est pas le résultat d’une analyse financière et n’est donc pas soumis à la « Directive visant à garantir l’indépendance de la recherche financière » émise par l’Association suisse des banquiers.

Ce document ne contient pas de recommandations ni de conseils personnalisés et n’a pas pour vocation à se substituer aux conseils d’un professionnel en matière d’investissement dans des produits financiers.

Le Représentant et le Service de paiement du/des fond en Suisse est Société Générale, Paris, succursale de Zurich, Talacker 50, 8001 Zurich.

Le prospectus ou la notice d’offre, le document d’information clé pour l’investisseur, le règlement de gestion, les statuts et/ou tout autre document constitutif ainsi que les rapports annuels et semi-annuels sont disponibles sans frais auprès du Représentant en Suisse.

S’agissant des parts/actions du Fond distribuées en ou à partir de la Suisse, le lieu d’exécution et le for sont au siège du Représentant en Suisse.