Libérer le pouvoir des obligations vertes 

power of green

Cela ne fait plus de doute aujourd'hui : transférer dès à présent d’importants capitaux investis en obligations classiques vers des expositions plus durables aurait un impact sur le monde de demain. 

Le changement climatique et ses conséquences exponentielles, en termes d'inégalités entre autres, représentent des risques pour la stabilité du système financier à long terme. La pandémie de Covid-19 a démontré mieux que nous n'aurions pu le faire à quel point nous dépendons de nos systèmes naturels. 

Les obligations vertes représentent un moyen d'avoir un impact positif sur l'environnement, car leurs produits servent uniquement à financer des projets et des actifs favorables à l'environnement. Et l'on ne saurait trop insister sur l'importance d'investissements ayant un impact direct sur le climat, comme nos ETF sur obligations vertes conformes à l'article 9 du SFDR. 

1.

Nous avons inventé les ETF Green Bond...

  1. Les ETF sur obligations vertes et obligations vertes avec filtre ESG de Lyxor ont été les tout premiers du genre 
  2. They are both Article 9 products under SFDR regulation
  3. Notre ETF phare consacré aux obligations vertes s’est vu attribuer le label « Greenfin », qui garantit aux investisseurs que les produits qu'ils achètent contribuent de fait à financer la transition énergétique et écologique. Sa version assortie d'un filtre ESG ajoute des exclusions d'émetteurs individuels sur la base d'activités et de controverses, à partir des données du leader de l'information ESG, Sustainalytics 
  4. Avant d'être intégrées à nos fonds, les obligations vertes doivent avoir été approuvées indépendamment par la Climate Bonds Initiative (CBI), seule organisation mondiale ayant pour unique but de mobiliser le marché obligataire, qui pèse 100 000 milliards de dollars, en vue de financer des solutions de lutte contre le changement climatique 
  5. Basés sur des indices de référence Solactive, nos ETF offrent une large exposition aux obligations liquides de catégorie « investment grade » libellées en EUR et en USD et émises exclusivement à des fins respectueuses du climat par des États, des organisations supranationales, des banques de développement et des entreprises 

Vidéo : le fonctionnement de l’indice de référence parent de notre indice 

2.

… avec la contribution de nos partenaires

La CBI délivre des certifications et des accréditations aux obligations vertes. Pour obtenir leur certification, les obligations doivent se conformer aux critères du Climate Bond Standard, pleinement alignés sur les Principes des obligations vertes (Green Bond Principles) de l'International Capital Market Association – et qui les excèdent dans une certaine mesure. Le Climate Bond Standard prescrit une taxonomie détaillée des projets et actifs éligibles ainsi que des exigences strictes à respecter avant et après l’émission. 
En 2020 par exemple, la plupart des produits des obligations vertes ont été investis dans des projets relatifs à l’énergie, à la construction de bâtiments écologiques et aux transports propres. 

Pour plus d’informations sur la CBI : 

3.

Depuis, la nouveauté est devenue la norme

La demande en fonds d'obligations vertes a connu une forte croissance à mesure que l’attention se portait sur le climat et la nécessité d’atteindre l’objectif de réchauffement de 1,5° C fixé par l’Accord de Paris. Depuis, les obligations vertes sont devenues l'un des instruments de choix des États et des entreprises pour atteindre des objectifs d’action climatique et autres finalités environnementales. La nouveauté d'un jour est devenue la norme, et les volumes d'émissions d'obligations vertes souveraines n'ont cessé de croître et de se diversifier, comme en témoignent les chiffres de 2020* :

  • Les émissions ont atteint de nouveaux records, à 269,5 milliards USD, soit un taux de croissance annuel moyen de 60% depuis 2015 
  • Le marché a franchi la barre des 1.000 milliards USD en décembre 
  • Les États-Unis ont été le plus gros émetteur (avec 51,1 milliards USD), suivis de l'Allemagne (40,2 milliards USD) et de la France (32,1 milliards USD). À la surprise de certains peut-être, le quatrième plus gros émetteur a été la Chine (17,2 milliards USD).
  • Le palmarès des 10 plus importants émetteurs certifiés a été dominé par les opérateurs de transports urbains, en particulier Société du Grand Paris. Le constructeur automobile Volkswagen a également lancé deux obligations vertes pour un montant total de 2,2 milliards USD afin de financer le développement d'un programme d'envergure consacré aux véhicules électriques 
  • Le secteur de l'énergie a été le plus représenté parmi les émissions de 2020, avec 93,6 milliards USD. Le deuxième a été la construction de bâtiments à faibles émissions de carbone (70,6 milliards USD), suivi des transports à faibles émissions de carbone (63,7 milliards USD). 

Plus d'informations sur ce marché :

4.

Vous aider à faire la différence...

L’un des principaux aspects des obligations vertes auxquels veille la CBI est la clarté du reporting. C'est ce qui nous permet de vous montrer exactement ce que votre argent a accompli, ou aurait pu accomplir, en investissant dans notre ETF d'obligations vertes de plus de 500 millions EUR l'an passé. Voici trois données chiffrées importantes parmi d'autres :** 

  • Évitement de 438.379 tCO2e – l'équivalent de 94.709 voitures en moins sur la route pendant un an*** 
  • Production de 342.878 MWh d'énergie renouvelable – l'équivalent de l'alimentation en énergie de 27.975 foyers pendant un an***
  • Traitement de 40.832m3 d'eau 

Vous pouvez consulter dans son intégralité le rapport d'impact en cliquant ici.

    5.

    … pour financer un avenir meilleur

    Peut-être avons-nous perdu la première moitié de la bataille contre le changement climatique, mais il reste encore un peu de temps pour inverser la tendance. La marche à suivre n'est un secret pour personne, et nous pouvons commencer dès à présent à appliquer nos connaissances, pour peu que nous trouvions l'argent nécessaire. 

    La bonne nouvelle est que les capitaux disponibles n'ont jamais été aussi importants dans le monde et qu'une grande partie d'entre eux végète dans des investissements en obligations à taux négatifs ou nuls. Ce n'est pas ainsi que l'on peut financer l'avenir. Chaque investisseur, quelle que soit la taille de son patrimoine, a tout intérêt à déplacer son capital là où il peut obtenir une certaine forme de rendement, lequel, sur le long terme, sera certainement vert. 

      Découvrez notre gamme d'ETF consacrés aux obligations vertes 

      Lectures complémentaires : 

      Source : Lyxor International Asset Management, Climate Bonds Initiative, à avril 2021 
      * Climate Bonds Initiative de Janvier 2021 :
      https://www.climatebonds.net/2021/01/record-2695bn-green-issuance-2020-late-surge-sees-pandemic-year-pip-2019-total-3bn
      ** Ces indicateurs couvrent 47% de la pondération du portefeuille au 08/12/2021. 
      *** Source de l'outil de conversion :  https://www.epa.gov/energy/greenhouse-gas-equivalencies-calculator